Déchue de son titre de Miss Franche-Comté au lendemain de son sacre, Anastasia Salvi a décidé de briser le silence. Elle réfute les accusations portées contre elle par le comité organisateur, et raconte avoir été “harcelée“.

  • Sylvie Tellier

La vie de Miss n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Si le concours et les jeunes filles jouissent toujours d’une grande popularité, certaines candidates s’embourbent parfois dans les coutures un peu trop serrées de leurs habits de reines de beauté. Depuis qu’elle a pris la direction du comité organisateur de Miss France, Sylvie Tellier s’emploie à dépoussiérer l’image un peu vieillotte et désuète du concours. Mais parfois le vernis craque. Cette fois-ci le scandale vient de Franche-Comté. Anastasia Salvi, fraichement élue Miss Franche-Comté 2020 vient de rendre sa couronne. Le comité régional et Sylvie Tellier ont justifié ce départ en expliquant que des photos inappropriées de la jeune femme circulent sur Internet. Voulant se défendre des accusations de mensonge et de malhonnêteté portées contre elle, Anastasia Salvi a décider de briser le silence. Elle raconte comment elle a été traitée depuis sa démission, levant ainsi le voile sur les coulisses du concours.

Anastasia Salvi obligée de rendre sa couronne

Tout a commencé quand Anne-Laure Vouillot (la déléguée régionale de Franche-Comté de l’organisation Miss France, ndlr) m’a envoyé un texto lundi soir. Coïncidence, nous étions en train de regarder en famille le reportage que France 3 m’avait consacré. Dans le SMS, il y avait la photo que j’avais faite pour un concours de coiffure en 2017, avec cette exclamation : c’est quoi ça ? !“, raconte-t-elle à L’Est Républicain. Après cela, le comité lui a demandé de démissionner. “On m’a adressé un texte à publier sur internet. Si je voulais le modifier, je devais le faire valider. Je l’ai passé tel quel. J’étais effondrée, avec le sentiment d’avoir été trahie“, précise la jeune femme. “Par contre, ils m’ont harcelée de messages pour que je rende mon écharpe, mes cadeaux…“, ajoute-t-elle.

C’est étrange qu’on ne m’ait pas alors prévenue qu’elles pouvaient me porter préjudice. Ces photos, le comité les a vues, et d’un seul coup, elles deviennent problématiques…“, s’étonne la jeune femme. Consciente de l’emballement autour de cette histoire, Sylvie Tellier s’est exprimée sur Instagram : “Nous demandons aux jeunes femmes lorsqu’elles s’inscrivent de respecter le règlement Miss France et de soumettre les photos qui pourraient être jugées contraires au règlement, et ce règlement il précise que nous demandons aux jeunes femmes de ne pas avoir participé à des séances de photos nues ou à caractère érotique ou pornographique. (…) Nous jugeons le fait que cette jeune femme se soit présentée à l’élection de Miss Franche-Comté sans avoir soumis ses photos à l’organisation Miss Franche-Comté.

A lire aussi : “Miss France 2021” : l’élection de Miss Réunion sous haute surveillance

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet