Marie-Anne Chazel est à l’affiche, ce mardi 7 septembre, des Ombres de Lisieux, téléfilm diffusé sur France 3. Dans la vie, la comédienne file le parfait amour avec un homme d’affaires, Philippe Raffard.

Les fans de Marie-Anne Chazel vont être ravis, elle est de retour sur le petit écran, ce mardi 7 septembre. L’interprète de Gigi dans Les Bronzés est au casting du téléfilm policier Les Ombres de Lisieux, diffusé sur France 3 à 21h05. Elle incarne sœur Angèle, une carmélite de Lisieux qui va aider des policiers dans une enquête sur l’assassinat d’une jeune femme.

Côté vie privée, après sa rupture douloureuse avec Christian Clavier, l’actrice, aujourd’hui âgée de 69 ans, a retrouvé le bonheur avec Philippe Raffard, un homme d’affaires. Ce dernier est à la tête de THR Investissements, une société spécialisée dans l’immobilier. “Cela va faire 10 ans que je suis avec un homme que j’adore…”, avait-elle déclaré à propos de l’homme qu’elle aime dans les colonnes de Femme actuelle en 2017. Très amoureuse, Marie-Anne Chazel, qui a refusé les demandes en mariage de Christian Clavier, pourrait même changer d’avis sur le sujet : “Vous voulez que je me marie ? Vous avez raison. Un jour, il faudra que j’essaie”, avait-elle confié.

Le bonheur après une séparation difficile

Marie-Anne Chazel avait difficilement vécu sa séparation avec Christian Clavier. Ils sont restés plus de trente ans ensemble et ont eu une fille, Margot. Une rupture qu’elle considère d’ailleurs comme un divorce, selon ses propres mots, même si le couple ne s’est jamais marié. “Quand on divorce à 50 ans, on a l’avantage d’avoir une expérience qui manque cruellement à la jeunesse”, avait-elle déclaré dans La Parisienne en 2009. Et d’ajouter :J’ai beaucoup grandi grâce à cette expérience. Au début, évidemment, j’ai été détruite et il m’a fallu du temps pour rebondir.” La solitude a été compliquée pour la comédienne, “je n’avais jamais vécu seule. J’ai dû faire un gros travail sur moi pour apprendre à me connaître.” Une épreuve qu’elle prend aujourd’hui avec philosophie : “Divorcer m’a appris que je pouvais me débrouiller seule, que j’étais bien plus forte que je ne le croyais.”

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : BERTRAND RINDOFF PETROFF / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet