Révélé au public français avec son tube Elle a les yeux revolver, en 1985, Marc Lavoine incarne l’archétype du séducteur, en chansons et au cinéma.

Né le 6 août 1962 à Longjumeau, en Essonne, le chanteur poursuit des études techniques dans un lycée parisien, avant d’abandonner ses études à l’âge de 16 ans, décidé à faire carrière dans le théâtre. Le jeune homme intègre alors une troupe de comédiens amateurs à Paris, avant de trouver un emploi d’ouvreur à l’Olympia en 1979.

Percée musicale

Depuis son jeune âge, Marc Lavoine compose des chansons, qu’il montre à Patricia Coquatrix lorsqu’il travaille à l’Olympia. C’est sur sa recommandation que le chanteur contacte le producteur Fabrice Aboulker, qui l’envoie d’abord chanter avec Your Vice, un groupe metalleux lyonnais du début des années 1980.

Si ce premier projet échoue, Fabrice Aboulker lui fait enregistrer son premier 45 tours en 1983, Je ne sais plus de quoi j’ai l’air. Mais c’est cependant deux ans plus tard que Marc Lavoine se fait reconnaître par le public avec le succès de son titre, Elle a les yeux revolver.

La chanson s’inspire du film américain Les yeux de Laura Mars (1978), que Marc Lavoine a visionné de nombreuses fois dans sa jeunesse, et est également un clin d’oeil à sa mère, Michelle, qui lui disait toujours : “Arrête de faire tes yeux revolver !”, indique Europe 1.

La même année, il sort son premier album, Marc Lavoine, et devient rapidement l’archétype du jeune chanteur romantique. Il enchaîne alors les disques et les collaborations. En 1987, il signe un duo avec Catherine Ringer, la chanteuse des Rita Mitsouko, intitulé Qu’est-ce que t’es belle, puis, il écrit l’album Caribou pour la chanteuse québécoise Martine St-Clair, avec laquelle il interprète en duo la chanson Hemingway.

Artiste masculin francophone à trois reprises

Alors que l’artiste sort son 8ème album, Marc Lavoine, en 2001, qui contient des duos avec notamment Cristina Marocco et Claire Keim, il reçoit le prix de l’Artiste masculin francophone de l’année aux NRJ Music Awards à Cannes à trois reprises, en 2003, 2004 et 2006.

Au fil des années, le succès de Marc Lavoine se stabilise. Son 11ème album, Je descends du singe (2012), se classe d’ailleurs numéro 1 des ventes dès sortie. Plus récemment, le chanteur a publié son 13ème opus, Je reviens à toi (2018), aux teintes mélancoliques.

“J’écris pour ma mère, pour m’en souvenir, parfois pour oublier le chagrin. Et pour pardonner, essayer de me pardonner de ne pas avoir été à la hauteur de ce que ma vie m’a proposé”, confie le chanteur à Europe 1.

Entre cinéma et télévision

Dès 19 ans, Marc Lavoine fait également ses débuts en tant qu’acteur, alors qu’il apparaît dans le feuilleton télévisé Pause café, avant de se retrouver au cinéma. En 1994, il joue le séducteur Martineau dans L’Enfer, aux côtés d’Emmanuelle Béart et François Cluzet.

Le rôle le plus connu de l’artiste est cependant celui d’Alex, un homme marié et volage, dans la trilogie Le Cœur des hommes (2003, 2007, 2013). On y retrouve la bande de copains Manu, Jeff, Alex et Antoine, qui, au tournant de leur vie d’adulte, partagent leurs péripéties avec complicité.













Source: Lire L’Article Complet