Touchée par le Covid-19 depuis le mois de mars dernier, la fille de Renaud, Lolita Séchan, donne des nouvelles très peu rassurantes de son état de santé.

  • Renaud
  • Lolita Séchan

C’est une bataille de longue haleine. La fille du chanteur Renaud, Lolita Séchan, avait confié il y a quelques mois être touchée par le Covid-19 avec de sérieux symptômes. Six mois après l’annonce de son diagnostic, la dessinatrice a expliqué sur son compte Instagram qu’elle souffrait toujours de la maladie devenue… chronique. En effet, tout comme les 9843 nouveaux cas enregistrés par Santé Publique France ces dernières vingt-quatre heures, il est possible que certains symptômes observés sur les malades persistent au-delà de la période de contamination. Lolita Séchan, encore très abattue par la maladie, a tenté de donner de la force à ses abonnés également contaminés.

“J’ai cru que l’été effacerait la fatigue, loin de là…”

Vous l’avez eu, vous, le Covid ? Vous récupérez ? Je l’ai eu en mars, en rentrant en confinement, avec tous les symptômes très forts en dehors de la détresse respiratoire, même les trucs neurologiques chelou, j’ai été testée fin mai, 50% de taux d’anticorps. J’ai cru que l’été effacerait la fatigue, loin de là“, a-t-elle expliqué sur son compte Instagram avec une photo d’elle tenant un flacon d’urine. Alors que ses abonnés lui faisaient part de leur inquiétude, la fille du chanteur Renaud a tenté de garder le moral : “Mon médecin me parle de forme de Covid chronique. Sans plus être contagieuse pour les autres hein, pas de panique !”

Pour finir, Lolita Séchan a tout de même tenu à encourager ses abonnés à adopter la distanciation sociale et les gestes barrières : “Sympa cette nouvelle maladie. Je préférais les oreillons. Bref, courage à celles et ceux qui luttent encore contre cette merde. Portez vos masques, même si vous vous sentez forts, du moins pour protéger les autres. En attendant, je me balade avec mon urine dans un p’tit pot”. Une attitude exemplaire qui devrait remettre Lolita Séchan sur la voie de la guérison… On croise les doigts !

View this post on Instagram

Comment ça mon sac à main n’est pas chic ? Vous l’avez eu, vous, le covid? Vous récupérez ? Je l’ai eu en mars, en rentrant en confinement, avec tous les symptômes très forts en dehors de la détresse respiratoire, même les trucs neurologiques chelou, j’ai été testée fin mai, 50% de taux d’anticorps. J’ai cru que l’été effacerait la fatigue, loin de là. Mon médecin me parle de forme de covid chronique. Sans plus être contagieuse pour les autres hein, pas de panique. Sympa cette nouvelle maladie. Je préférais les oreillons. Bref, courage à celles et ceux qui luttent encore contre cette merde. Portez vos masques, même si vous vous sentez forts, du moins pour protéger les autres. En attendant, je me balade avec mon urine dans un p’tit pot.

A post shared by Lola Séchan (@lolasechan) on

Comment ça mon sac à main n’est pas chic ? Vous l’avez eu, vous, le covid? Vous récupérez ? Je l’ai eu en mars, en rentrant en confinement, avec tous les symptômes très forts en dehors de la détresse respiratoire, même les trucs neurologiques chelou, j’ai été testée fin mai, 50% de taux d’anticorps. J’ai cru que l’été effacerait la fatigue, loin de là. Mon médecin me parle de forme de covid chronique. Sans plus être contagieuse pour les autres hein, pas de panique. Sympa cette nouvelle maladie. Je préférais les oreillons. Bref, courage à celles et ceux qui luttent encore contre cette merde. Portez vos masques, même si vous vous sentez forts, du moins pour protéger les autres. En attendant, je me balade avec mon urine dans un p’tit pot.

A post shared byLola Séchan (@lolasechan) on

Source: Lire L’Article Complet