Line Renaud poursuit son combat. L’icône de 94 ans a pris la parole ce 11 août sur Twitter afin d’interpeller l’opinion publique sur le « droit de mourir dans la dignité ». Une cause pour laquelle elle milite en réclamant une loi de « liberté » à l’euthanasie.

Devenue marraine de l’association pour le « droit de mourir dans la dignité », Line Renaud promeut la légalisation de l’euthanasie comme une évidence. Dans son plaidoyer rendu public sur Twitter ce 11 août, celle qui a vu sa mère mourir « dans de grandes souffrances » explique : « Quand il n’y a plus de qualité de vie, qu’on s’acharne, il vaut mieux partir. Votons une loi de Liberté… » En avril 2021, Line Renaud s’était déjà engagée ardemment dans un projet de loi en publiant sur les réseaux sociaux une lettre adressée aux députés. « Je ne peux imaginer mourir enchaînée et contrainte », avait-elle écrit. Des propos forts que la complice de Muriel Robin avait renouvelé devant l’Assemblée nationale en septembre 2021. « Ayant vécu libre et digne, je ne peux pas imaginer mourir enchaînée, contrainte. Si notre vie nous appartient, il doit absolument en être de même pour notre mort », avait affirmé Line Renaud devant les députés.

Et pour cause, Line Renaud a connu la souffrance de son mari Loulou Gasté, décédé en 1995 des suites d’un cancer des os. « On ne pouvait plus le toucher. Il demandait tout le temps : ‘Quand est-ce que ce sera fini ? Je ne pouvais pas répondre à Loulou… C’est très difficile d’en reparler », avait confié la vedette de 94 ans les yeux embués de larmes à l’évocation de cette terrible épreuve. Interrogée sur BFM TV quant à la réticence de certains membres du corps médical autour de cette question sensible, la légende du music hall n’avait pas hésité à livrer son point de vue. « Beaucoup de gens pensent comme ces médecins, et moi, je dis seulement ma pensée. Nous ne sommes pas là pour donner la mort… Mais vous n’êtes pas là non plus pour prolonger la souffrance », avait-elle déclaré sur en avril 2021 sur le plateau de la chaîne d’information. En France, la fin de vie est règlementée par la loi Leonetti-Claeys du 2 février 2016. Celle-ci permet la sédation profonde mais interdit pour l’instant l’euthanasie ou le suicide assisté.

💬 «J’ai rejoint l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité. Quand il n’y a plus de qualité de vie, qu’on s’acharne, il vaut mieux partir. Votons une loi de Liberté…»@linerenaud, marraine de notre association
👉 https://t.co/34N9BhtbKj
pic.twitter.com/Z7NaEujW5W

>>> PHOTOS – Line Renaud : de chanteuse de music hall à marraine de la Sidaction

Line Renaud invoque le droit à choisir sa façon de mourir

Alors que Dalida souhaitait « mourir sur scène, devant les projecteurs », Line Renaud imagine un tout autre scénario pour son dernier souffle. À 94 ans, l’amie de Brigitte Macron a une idée bien précise sur sa fin de vie. « Ayant vécu libre et digne, je veux choisir ma façon de mourir. Par contre, je n’irai pas en Suisse, ni en Belgique, pour le faire« , avait-elle déclaré dans une interview accordée à Gala en septembre 2021. De son côté, Emmanuel Macron entend bien remettre le débat autour de euthanasie au centre des discussions. « Je soumettrai la fin de vie à une convention citoyenne », avait annoncé le président-candidat lors de la présentation de son programme en mars 2022. Si aucune date n’a encore été évoquée en vue d’une constitution de la convention citoyenne, il est fort probable que les discussions reprennent dès la rentrée de septembre.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Veeren -Christophe Clovis / Bestimage

A propos de


  1. Line Renaud

Autour de

Source: Lire L’Article Complet