Un an après le «Megxit», les Sussex accordaient une interview à Oprah Winfrey, dans laquelle ils accusaient la famille royale britannique de racisme. Cet entretien-choc a depuis reçu une nomination aux Emmy Awards, le mardi 13 juillet.

L’orage est passé, pensait probablement la famille royale. Seul bémol, quatre mois après la diffusion de l’entretien-choc accordé par les Sussex à Oprah Winfrey, l’émission dans laquelle le couple accuse les Windsor de racisme et Buckingham Palace de négligence a reçu une nomination aux Emmy Awards, le mardi 13 juillet. «Oprah With Meghan and Harry: A CBS PrimeTime Special» est en lice dans la catégorie meilleure série ou émission spéciale non romanesque avec un animateur.

Le show pourrait ainsi recevoir une récompense lors de la 73e édition de la cérémonie, qui se tiendra le 20 septembre à Los Angeles. Un trophée qui reviendrait alors à la présentatrice américaine, ainsi qu’à l’équipe de la société Harpo Productions. L’interview du prince Harry et de Meghan Markle, dévoilée le 7 mars, avait rassemblé 17 millions de téléspectateurs Américains, et 11,3 millions de Britanniques.

À lire aussi >> “Notre famille n’est pas du tout raciste” : le prince William en colère après l’interview de Harry et Meghan

En vidéo, Meghan Markle et le prince Harry : chronique d’une disgrâce annoncée

Les 24 nominations de “The Crown”

Et si cela ne suffisait pas, la série The Crown, désavouée par les membres de la famille royale anglaise, a quant à elle reçu 24 nominations aux Emmy Awards. En novembre 2020, Buckingham Palace s’agaçait en effet des «erreurs factuelles» que contiendrait le programme Netflix. «Les membres de la famille royale n’ont jusqu’alors jamais dénoncé les “mensonges pernicieux” et les fausses déclarations du somptueux show, mais trop c’est trop… twittait alors la correspondante royale Emily Andrews. Il s’agit pour eux, selon leurs amis, de “créer le spectacle avec un budget hollywoodien” et de “présenter la fiction comme un fait”.»

La saison 4 de la série évoque par ailleurs le triangle amoureux formé par le prince Charles, Camilla Parker Bowles et Lady Diana. Un portrait peu flatteur, que le prince de Galles et son fils aîné, William, n’auraient pas apprécié. «Charles est malheureux… William est malheureux… poursuivait la journaliste sur le réseau social. Les protagonistes sont toujours vivants, c’est une histoire récente et encore très crue. Les téléspectateurs peuvent penser que c’est la “vérité” mais c’est une fiction déformée.» Peter Morgan, le créateur de The Crown, avait quant à lui affirmé que son travail avait été soigneusement documenté.

Source: Lire L’Article Complet