Dans les années 70, alors qu’il était marié et qu’il était à la tête d’une tribu de six enfants, le frère de Grace Kelly a eu un coup de foudre pour une femme trans. Une histoire d’amour qui a fait scandale !

Grace Kelly aurait eu 91 ans ce jeudi 12 novembre… La princesse qui est décédée en septembre 1982 a eu une vie pour le moins remplie entre succès, échec, et scandales familiaux. Près de 40 ans après sa disparition cette figure souvent associée au charme, à la classe ou à l’élégance fait toujours parler d’elle. Que ce soit par des expositions, des déclarations ou des événements, Grace Kelly est sans arrêt dans l’actualité.

Si aujourd’hui, Albert de Monaco et ses soeurs Caroline et Stéphanie, qui ne sont autres que les enfants de Grace Kelly, font un travail énorme pour entretenir sa mémoire, tout le monde se souvient de cette femme qui a traversé les épreuves avec brio. Cette jolie blonde avait de nombreux démons entre l’alcoolisme ou les déceptions familiales. Mais il y a surtout cette histoire d’amour de son frère avec une personne transgenre, histoire jugée scandaleuse à l’époque, qui a fait du mal à sa carrière.

Une histoire d’amour qui a fait scandale

Si Grace a épousé un prince, Rainier, qu’elle a aimé jusqu’à la fin de sa vie, pour son frère John B. Kelly, aussi surnommé Kell, l’amour ne rimait pas avec toujours. Le beau sportif a tout d’abord été marié à Mary Gray Freeman qui était la fille de Christine Gray, consacrée championne nationale féminine de 1951 en natation. C’est en 1954 qu’ils se sont unis, et ensemble, ils ont eu six enfants (un garçon et six filles). Si tout semblait se passer à merveille, en 1969, au bout de 15 ans de mariage, John B. Kelly quitte tout pour une femme transgenre, Rachel Harlow, née Richard Finnochio.

Pas à l’aide dans son corps, Rachel Harlow a subi une opération pour changer de sexe et c’est dans son nouveau corps qu’elle s’est épanouie. Dans les années 70, elle est devenue hôtesse en discothèque et c’est dans cet endroit de la nuit qu’elle a fait la rencontre de John B. Kelly, alors célibataire (mais pas divorcé). L’homme, véritable coureur de jupons, a un coup de coeur pour Rachel et décide de succomber à la passion, mais nombreux sont ceux qui lui mettaient des bâtons dans les roues, au sein même de sa famille…

La famille contre cette relation amoureuse

John B. Kelly avait des ambitions politiques… Il a été conseiller municipal de la ville de Philadelphie de 1967 à 1979, mais n’a jamais été élu maire. Cette histoire d’amour avec Rachel Harlow lui ayant porté préjudice. Face à lui, un ancien policier, Frank Rizzo. Mais que s’est-il passé pour que le frère de Grace Kelly ne soit battu alors qu’il était très apprécié ? C’est en février 1975 que tout a basculé, après la parution d’un article qui relatait son histoire d’amour avec Rachel Harlow. Pour l’époque, c’est un véritable scandale. L’opinion se retourne contre lui, et sa famille aussi !

Kell, qui avait remporté une médaille de bronze en aviron aux Jeux olympiques de 1956 et qui était adulé, est fuit ! En apprenant l’histoire, sa mère, Margaret, serait même rentrée dans une colère folle, comme le rapporte aujourd’hui Page Six. Elle aurait même passé un coup de fil à deux membres influents du Parti démocrate dans le but qu’ils empêchent son fils d’être élu maire. Margaret ne voulait pas qu’un scandale puisse éclabousser sa famille, ou pire encore, que Grace Kelly se soit perturbée par tout cela. Un ami de John B. Kelly avait assuré dans la presse que Margaret avait “détruit son fils et qu’elle le traitait comme un petit garçon égaré”. “Il est dévasté,” avait ajouté cette personne, au moment des faits.

Une descente aux enfers

Ces scandales ont-il eu raison de l’histoire d’amour entre Rachel Harlow et John B. Kelly ? La passion s’est rapidement éteinte et ils se sont séparés. Le garçon a alors entamé une descente aux enfers car il n’a pas été élu maire de la ville de Philadelphie et a officiellement divorcé de Mary Gray Freeman en 1980. Echaudé mais pas anéanti, le frère de Grace Kelly a retrouvé l’amour dans les bras de Sandra Lee Worley, qu’il épousa en 1981. Elle fut par ailleurs sa dernière femme puisqu’en mars 1985, alors qu’il faisait du jogging, Kell s’est effondré sur le sol et est mort d’une crise cardiaque. Il avait 57 ans.

Crédits photos : SIPA

Source: Lire L’Article Complet