Malgré les tensions post-«Megxit», le duc de Sussex se serait entretenu plusieurs fois avec sa grand-mère après les funérailles du prince Philip, a révélé le biographe royal Omid Scobie dans les colonnes d’Harper’s Bazaar, le mercredi 21 avril.

À son arrivée, il aurait reçu un «accueil glacial» de la part de la famille royale. Le prince Harry a pourtant séjourné une semaine au Royaume-Uni, afin d’assister aux funérailles de son grand-père, le prince Philip, le samedi 17 avril. L’occasion pour le duc de Sussex d’enterrer la hache de guerre avec son père, le prince Charles, et son frère, le prince William. Mais leurs tentatives de réconciliation – parmi lesquelles une réunion au sommet de deux heures avec le prince de Galles et le duc de Cambridge – se seraient révélées infructueuses. La tension est en effet à son comble depuis le «Megxit» et les accusations de racisme et de harcèlement formulées par les Sussex dans une interview accordée à Oprah Winfrey début mars. Au point que le prince Harry est d’ores et déjà rentré en Californie, mardi 20 avril, afin de rejoindre son épouse Meghan Markle, enceinte de leur deuxième enfant, et son fils Archie, 1 an. Manquant ainsi l’anniversaire d’Elizabeth II, qui célébrait ses 95 ans le lendemain.

En vidéo, à l’issue des funérailles du prince Philip, William et Harry rejoignent le château de Windsor ensemble

Des problèmes “en suspens”

Le frère cadet du prince William ne serait pas pour autant en froid avec sa grand-mère. Il se serait même entretenu «au moins deux fois» avec la souveraine au cours de son séjour en Angleterre, a révélé Omid Scobie dans Harper’s Bazaar, le mercredi 21 avril. Le prince Harry se serait ainsi isolé durant cinq jours à Frogmore Cottage, avant d’assister aux obsèques du duc d’Édimbourg à Londres et de revoir à plusieurs reprises la reine d’Angleterre. «Ce voyage était destiné à honorer la vie de son grand-père et à soutenir sa grand-mère et ses proches, a expliqué un témoin anonyme à l’auteur d’Harry et Meghan, libres. C’était un moment centré sur sa famille. Les pourparlers de samedi ont brisé la glace et préparé le terrain pour de futures conversations. Mais de nombreuses questions demeurent en suspens et n’ont pas été évoquées en détails.» Ces dissensions n’auraient pas altéré la complicité entre le prince Harry et la souveraine. «L’amour et le respect qu’il a pour sa grand-mère seront toujours indéfectibles», assure ainsi une autre source proche du duc de Sussex qui affirmait, lors de son interview sur CBS, qu’il lui avait davantage parlé en un an qu’il ne l’avait fait depuis des années.

Source: Lire L’Article Complet