Laurent Ruquier s’est exprimé pour la première fois sur cette polémique qui l’a profondément “attristé”, dans un entretien accordé àTélé2semaines, en kiosque depuis le lundi 8 février 2021.

  • Laurent Ruquier

Affecté, non. Mais attristé, oui.” Laurent Ruquier vient enfin de sortir du silence. L’animateur de 57 ans est revenu sur la polémique qui a frappé Les Grosses têtes, dans un entretien accordé à nos confrères de Télé2semaines, en kiosque depuis le lundi 8 février 2021. Retour en arrière. En décembre 2020, l’AJL (l’Association des journalistes LGBT, ndlr) publiait une étude faisant état de nombreuses séquences discriminantes durant le programme phare de RTL : “en moyenne 19 séquences par émission. Les minorités sont à nouveau désignées aux yeux et aux oreilles de tou·te·s comme le bouc émissaire idéal”, écrivait l’association sur son site. Elle a dénombré “159 propos sexistes, 66 séquences LGBTIphobes, 51 remarques racistes” après avoir écouté pendant un mois l’émission présentée par Laurent Ruquier, depuis le départ de Philippe Bouvard.

“Si des gens pensent que je suis homophobe, raciste, sexiste… tant pis pour eux”

Certains sociétaires de l’émission s’étaient exprimés pour tenter d’éteindre la polémique. “Il n’y a pas mort d’homme et il n’y a pas mort de femme […] Moi, j’ai beaucoup ri aux Grosses Têtes et je continuerai de rire aux Grosses Têtes ! ” se défendait Roselyne Bachelot, sur BFM TV, en décembre 2020. “Cette polémique me fait de la peine. Je pense que l’on tape à côté en accusant cette émission de sexisme et de misogynie. On est dans l’autodérision permanente et tout le monde y prend pour son grade !” nous confiait Christophe Beaugrand.

Mais pour la première fois, c’est Laurent Ruquier, lui-même, qui est sorti de sa réserve. “J’ai trouvé ça grotesque. Si des gens pensent que je suis homophobe, raciste, sexiste… tant pis pour eux. Personne ne les a obligés à écouter les Grosses têtes pendant un mois ! Pourquoi se sont-ils rendus malheureux à faire cela, en cherchant absolument ce qu’ils avaient envie de trouver ? ” a-t-il confié. Mais cela n’a pas ébranlé le présentateur pour une raison très simple. “Ce qui compte, c’est d’être soutenu par sa direction, et cela a été le cas.” Dont acte.

A lire aussi : Mort de Pierre Benichou : Steevy Boulay, Florian Gazan, Christine Bravo, Michèle Bernier … les grosses têtes lui rendent hommage

Source: Lire L’Article Complet