De tous les artistes disparus d’Universal France, Johnny Hallyday est numéro un des ventes. Le Taulier reste une priorité pour ses différentes maisons de disques. Et Laeticia Hallyday s’est ainsi vue verser un joli pactole par celles-ci.

A propos de


  1. Laeticia Hallyday


  2. Johnny Hallyday

La dette fiscale laissée par Johnny Hallyday à son épouse Laeticia s’élèverait à 30 millions d’euros. Pour pouvoir la rembourser, Laeticia Hallyday a ainsi dû se séparer de la maison de Pacific Palisades, à Los Angeles, dans laquelle elle a vécu avec le Taulier, et mettre en vente leur demeure de Marnes-la-Coquette. Mais la veuve du rockeur a pu aussi compter sur un apport considérable de la part des maisons de disques, rapporte Le Figaro, ce 3 juin, dans un papier intitulé “Johnny Hallyday, les secrets de fabrication d’une sacrée carrière posthume”.

Selon les sources du quotidien, la compagne de Jalil Lespert et mère de Jade et Joy a perçu en 2018 des royalties avoisinant les 4,4 millions d’euros de la part des trois maisons de disques de son défunt mari – Universal, Warner et Sony. Un joli pactole qui résulte du statut de numéro un de ventes des artistes disparus du Taulier, comme l’affirme Olivier Nusse, PDG d’Universal Music France depuis 2016.

Johnny Hallyday, “pour toujours” la priorité des maisons de disques

Il le sait mieux que personne, avec “un niveau de ferveur du public qu’on ne rencontre chez aucun autre artiste” Johnny Hallyday restera “pour toujours” leur priorité. Et si la star avait trois maisons de disques, Universal reste celle avec la plus grosse force de frappe, en chiffres mais aussi en contenu avec les plus grands tubes de Gabrielle à Allumez le feu. Et depuis sa disparition à la fin de l’année de 2017, les ventes digital de ses albums ont augmenté de 2% à 40%.

Crédits photos : Berzane Nasser/ABACA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet