Sur le plan des finances, on disait de Kylie Jenner qu’elle avait éclipsé Mark Zuckerberg. Sur le plan de la fame, elle écrase (presque) sa demi-sœur, Kim Kardashian. Portrait d’une superhéroïne de l’influence qui fête aujourd’hui ses 23 ans et qui facture 1 million d’euros pour… un post Instagram, faisant d’elle la célébrité la plus riche de l’année.

Si vous ne connaissez pas son visage, c’est que vous êtes nés avant 1990. Si vous le confondez avec celui de Kourtney ou Khloé ou Kendall, c’est que vous êtes passés à côté de «L’Incroyable Famille Kardashian», télé-réalité que l’on ne présente plus aux millenials – et relativement indescriptible pour les autres. Le programme diffusé sur la chaîne américaine E! depuis 2007 a donné à voir grandir cette famille de six enfants recomposée dans le pur bling. D’un côté, Kim, Khloé, Kourtney et Rob, progéniture de Kris Houghton et de l’avocat Robert Kardashian, devenu célèbre avec le procès d’OJ Simpson. De l’autre, Kendall et Kylie, issues du second mariage de Kris avec Bruce Jenner, ancien décathlonien médaillé d’or aux JO devenu depuis une femme. L’incroyable famille Kardashian, rappelez-vous.

Ce visage, donc, est celui de Kylie Jenner, née en 1997 du mariage entre Kris et Bruce Jenner. Honnêtement, rien ne présageait le triomphe de la dernière du clan. Après le rouleau compresseur conduit par ses quatre sœurs aux quatre coins de la célébrité, qui aurait pensé qu’il lui resterait ne serait-ce qu’une petite parcelle de fame où graver son prénom ? Et pourtant. Suivie par l’équivalent de deux fois la France, Kylie Jenner avait fait la Une du numéro de septembre 2018 du magazine Forbes, dédié au classement des «60 Self-Made Américaines les plus riches». «Jenner, pour la première fois au classement, a profité de sa puissance sur les réseaux sociaux pour construire sa fortune de 900 millions de dollars dans l’industrie cosmétique, et ce en moins de trois ans», disait alors le magazine qui l’avait intrônisée plus jeune «self-made» milliardaire de l’histoire, l’année suivante.

La célébrité la mieux payée au monde

Avant de se raviser. Et pour cause : la jeune femme et sa mère, Kris, grande ordonnatrice de la famille Kardashian-Jenner, auraient produit des déclarations fiscales falsifiées pour donner à la société une image plus séduisante que la réalité, affirme Forbes. Quand bien même, Kylie Jenner serait encore trois fois plus riche que sa demi-sœur Kim Kardashian. Plus riche, aussi, que Beyoncé, Jay-Z, ou LeBron James. Au point de figurer en tête du classement Forbes des personnalités les mieux payées au monde, rendu public le 4 juin dernier sur le site du magazine. Le média attribue à la jeune femme une fortune de 590 millions de dollars (519 millions d’euros). Soit 420 millions de plus que son beau-frère Kanye West, en seconde position du classement.

“L’effet Kylie”

Le selfie de Kylie Jenner dans les toilettes du Met. (New York, 1 mai 2017.)

Aux origines de son business florissant, pas d’idée de génie, pas d’invention pour sauver le monde. Juste 179 millions d’abonnés, aujourd’hui, sur Instagram. Une communauté géante de fans qui «aime», commente et partage ses faits et gestes sur le social media. Pour vous donner un ordre d’idée, la photo de son nouveau-né (enfin, la photo de sa petite main accrochée au pouce manucuré de sa mère) est restée pendant longtemps la plus «likée» de tous les temps (presque 19 millions de fois). Quant à son selfie pris le 2 mai 2017 dans les toilettes du Metropolitan Museum de New York (lors du MET Ball), il a relégué celui d’Ellen DeGeneres pris aux Oscars 2014 – si banal… – aux douves de l’ennui.

En vidéo, les Kardashian-Jenner, une famille en or

En février 2018, de nombreux médias attribuent la chute de Snapchat en bourse à un simple tweet de Kylie Jenner, cette dernière s’étant plainte du nouveau design de l’application sur son compte Twitter («Y a-t-il d’autres personnes qui n’ouvrent plus Snapchat ? Ou c’est juste moi…»). En réalité, depuis la diffusion de son émission, «Life of Kylie», sur le réseau social, on qualifie d’«effet Kylie» la capacité du compte de la star à transformer tout ce qu’il diffuse en or. Ainsi, en se filmant en train de se recoiffer au son de Pilates, elle provoque un bond de 13.350% de la popularité du titre de la rappeuse DonMonique sur le Net, selon le site Genius.

Gloire et beauté

Le “Matte Lip Kit” de Kylie Cosmetics.

Bref. Si Kylie Jenner peut faire trembler une société en bourse et transformer des chansons en tubes, elle peut forcément faire vendre des produits de beauté. Sa marque de cosmétiques, Kylie Cosmetics, est lancée en 2015, exclusivement en ligne. Le premier produit maison, le Kylie Lip Kit, composé d’un crayon à lèvres et d’un lipstick mat assorti, est en rupture de stock…en soixante secondes.

Bientôt, le vernis King Kylie répond au même destin – lors de la première semaine de mise en ligne, le site Superdrug vend un vernis toutes les huit secondes. En 2018, Kylie Cosmetics, dont Kylie est PDG, directrice marketing et directrice artistique, a vendu pour 360 millions de dollars de produits, projetant la jeune Jenner au sacro-saint classement des selfmade milliardaires.

Bande à part

Kylie Jenner et son compagnon le rappeur Travis Scott au Met Ball, à New York, le 7 mai 2018.

Pour certains, le mot «selfmade» pose problème. On ne s’est pas fait tout seul quand on a grandi chez les Kardashian, soufflent les internautes. Kim Kardashian défend : «Elle est “selfmade”, nous sommes tous “selfmade”. (…) Je connais tant de gens comme nous (issus d’une famille qui a eu du succès, NDLR), qui n’ont pas réussi comme Kylie. Qui ont même fait tout l’inverse. (…) Personne ne travaille autant que mes sœurs et ma mère.» Kylie Jenner travaille, certes, mais pas tout à fait comme les Kardashian, semble-t-elle insinuer auprès de GQ US. «Ma mère (Kris Jenner, NDLR) sait que je ne suis pas comme les autres, confie-t-elle. Je ne rends de compte à personne, je me débrouille seule.»

Effectivement, elle n’a jamais emmené son ex-compagnon, le rappeur Travis Scott (avec qui elle a eu sa fille Stormi Webster), sur le plateau de l’émission familiale. Manquement impardonnable dans une famille si pudique… «Je sais qu’il n’aime pas l’attention, c’est pourquoi nous voulons garder notre relation super privée, ou presque.» Presque, oui. Kylie et Trav’, comme elle l’appelle, étaient en couverture du susdit numéro de GQ de juillet 2018. Lui en costume sur un tabouret, elle en maillot très échancré à cheval sur l’une de ses cuisses. Ou quand le «naturel» revient au galop.

*Cet article initialement publié le 18 juillet 2018 a été mis à jour.

Source: Lire L’Article Complet