La seconde grossesse de Jessica Thivenin a viré du rêve au cauchemar en un claquement de doigt. Hospitalisée depuis plusieurs jours, la star des Marseillais a donné des nouvelles inquiétantes concernant l’évolution de sa grossesse.

Jessica Thivenin

Thibault Garcia – Kuro

Enceinte de son second enfant, Jessica Thivenin espérait pouvoir vivre une grossesse sereine. Sauf qu’à 20 semaines, la maman de Maylone a percé la poche des eaux. Hospitalisée, la femme de Thibault Garcia a expliqué à ses abonnés ce qu’il s’est passé, après plusieurs jours d’absence des réseaux sociaux. “Nous sommes comme vous le voyez à l’hôpital. J’ai rompu la poche des eaux et j’ai perdu beaucoup de sang dans la nuit, il y a 2 jours. Vous vous rendez bien compte qu’on est seulement à 20 semaines de grossesse, donc c’est une situation très compliquée, très critique dans le sens où notre bébé n’est pas viable encore. Donc je suis surveillée, testée. On surveille les infections, on surveille tout”, expliquait-elle.

Opérée il y a quelques semaines, la jeune femme était pourtant assez sereine. “Ça fait quelques semaines que mon col allait très bien, depuis que j’ai fait mon opération du cerclage. Il était normal, j’avais une grossesse tout à fait normale. On m’a dit que je pouvais même partir en vacances sans inquiétude. Je faisais quand même très attention vous avez vu, je restais à la maison, je ne faisais pas grand-chose. Je ne portais même pas mon fils. Mais c’est arrivé”, confiait la star des Marseillais sur Instagram le 18 mai.

« Ce n’est pas ce dont je rêvais »

Malgré tout, Jessica Thivenin fait tout pour garder l’espoir. Ce 19 mai, elle vient d’entrer dans sa 21ème semaine de grossesse. Alors qu’elle pensait vivre “une grossesse de rêve”, la jeune maman va devoir rester en France jusqu’à l’accouchement. “Du jour au lendemain ça a basculé, je suis passée dans une grossesse à risque”, confie la jolie blonde. Pour espérer “avoir un bébé viable”, l’ex de Julien Tanti doit atteindre le stade de 24 semaines de grossesse. “Forcément, je ne vais pas pouvoir prendre l’avion pour accoucher à Dubaï et y finir ma grossesse. C’est pas ce dont je rêvais, c’est pas ce que j’espérais, mais dans la vie on ne fait pas tout comme on veut. Donc c’est peut-être un mal pour un bien, je ne sais pas”, a poursuivi la Marseillaise, qui tente de garder le moral malgré cette épreuve relativement difficile.

Source: Lire L’Article Complet