Quatre ans après la mort de son frère Jean-François Pernaut en 2016, le journaliste phare de TF1 Jean-Pierre Pernaut a donné son accord pour que son ancienne maison devienne un lieu dédié au handicap, comme le révèle Le Parisien mercredi 14 octobre 2020.

  • Jean-Pierre Pernaut

Ces dernières années, tout n’a pas été rose en privé pour Jean-Pierre Pernaut. Après d’importants soucis de santé dus à son cancer et un confinement forcé pendant la crise du coronavirus, le célèbre présentateur va enfin pouvoir se reposer. En effet, ce dernier a annoncé son départ du journal télévisé de la Une pour la fin de l’année. Pas de retraite, toutefois, puisque le journaliste continuera à travailler pour le groupe TF1. Il s’agit malgré tout de souffler, comme le souhaitait celle qui partage sa vie, Nathalie Marquay. En privé, Jean-Pierre Pernaut a également dû faire face au décès de son frère, Jean-François Pernaut, mort des suites d’une longue maladie, en novembre 2016, à l’âge de 74 ans… et seulement quelques jours après la disparition de sa mère Françoise. Comme l’a révélé Le Parisien mercredi 14 octobre 2020, le journaliste star a récemment rendu un hommage discret à celui qui portait le même nom que lui.

Un Espace Pernaut à Amiens

“Non, Jean-Pierre Pernaut, le Picard le plus célèbre de France, ne va pas donner son nom à l’établissement spécialisé dans le suivi des handicapés qui doit ouvrir au début de l’année prochaine dans sa ville natale d’Amiens (Somme)”, rapportent nos confrères. “L’Espace Pernaut sera baptisé ainsi en mémoire de Jean-François Pernaut, frère du journaliste vedette de TF1, et médecin généraliste bien connu de la capitale picarde.” En lisière du centre-ville, Boulevard Carnot, se trouve une “imposante bâtisse” où habitait et travaillait Jean-François Pernaut. “L’EPISSOS et L’EpSoMS, deux établissements publics du département, respectivement compétents dans le domaine de l’autisme et de l’accompagnement des personnes handicapées ont choisi de s’y installer”, précise le journal.

Un “crève-coeur” pour la veuve de Jean-François Pernaut de se séparer de ces maisons

Le directeur, Eric Jullian, confie au Parisien : “Les trois maisons ont été achetées au prix des domaines. C’était un crève-cœur pour la veuve de Jean-François Pernaut de s’en séparer. Une de leurs filles est médecin et s’est montrée sensible à notre démarche. Avec l’accord de la famille, dont celui du frère, Jean-Pierre, le lieu sera baptisé Espace Pernaut.” Et de conclure, optimiste : “J’espère qu’ils viendront à l’inauguration.” L’espace Pernaut devrait ouvrir ses portes en 2021. Jean-François Pernaut a été inhumé au cimetière du Petit Saint-Jean, à Amiens dans l’intimité familiale, comme le faisait savoir l’avis de décès publié par La Voix du Nord. Il repose au funérarium de la Métropole Amiénoise.

A lire aussi : Coronavirus : Jean-Pierre Pernaut balance sur “l’incohérence des décisions” du gouvernement

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet