Une surprise attend Jean Castex à Matignon : dimanche 19 avril 2021, des commerçantes ont indiqué sur les réseaux sociaux lancer une action très étonnante pour demander la réouverture des commerces. Elles vont envoyer au Premier ministre… des sous-vêtements !

  • Jean Castex

Jean Castex ne s’attendra certainement pas à voir des petites culottes dans son courrier… C’est pourtant ce qui l’attend dans les jours suivants le 19 avril 2021. Pour comprendre cette action très étonnante venant de commerçantes, il faut revenir un peu en arrière : lorsqu’un troisième confinement a été annoncé par le président Emmanuel Macron, le 31 mars 2021, les commerces considérés comme “non-essentiels” ont dû une nouvelle fois fermer leurs portes. Parmi eux, les librairies, mais aussi les magasins de vêtements et de sous-vêtements. Ainsi, c’en est trop pour certaines gérantes de magasin de lingeries. Celles-ci ne comprennent pas qu’elles soient considérées comme “non-essentielles” alors que les rayons de sous-vêtements dans les grands magasins ne sont pas fermés : une véritable injustice contre laquelle elles ont voulu protester. Pour crier leur ras-le-bol, elles ont ainsi choisi une méthode originale… Envoyer directement des sous-vêtements au Premier ministre.

80 culottes devraient arriver à Matignon

Les gérantes de boutiques de lingerie prenant part à cette “action culottée” sont au nombre de 80 ; ce sont donc tout autant de sous-vêtements féminins qui devraient arriver prochainement à Matignon ! Ces courriers destinés à Jean Castex, récemment vacciné, contiendront ainsi une petite culotte, un string ou un tanga en plus d’une lettre afin qui revendiquera la réouverture des magasins de sous-vêtements. Vous trouverez ci-joint à ce courrier un élément de la vie quotidienne pourtant considérée comme non-essentiel par votre gouvernement : une petite culotte” ou encore “N’est-ce pas la première chose que nous enfilons le matin pour nous habiller ? Même vous monsieur le Premier ministre”, peut-on notamment lire sur ces lettres, publiées sur Twitter. “Non, mettre une culotte tous les matins n’est pas à reléguer au second plan. On a tout à fait le droit d’être ouvertes“, précise ainsi une gérante sur TikTok, repéré par CNews. “On a trouvé ça rigolo, symbolique et plein de sens d’envoyer une culotte au gouvernement pour lui dire que nous n’étions pas contentes”, ajoute-t-elle. Nous verrons ces prochains jours si leur message original a été entendu par Jean Castex…

Source: Lire L’Article Complet