Le premier ministre n’est plus cas contact. Comme tous les Français qui le sont ou l’ont été, Jean Castex a été placé à l’isolement durant une semaine. Il a pu reprendre normalement ses activités.

  • Jean Castex

Pas d’exception. Comme tous les Français qui ont été en présence d’une personne positive au coronavirus, Jean Castex ne fait pas exception à la règle. Le Chef du gouvernement a dû se mettre à l’écart de ses proches et de ses collaborateurs, le temps de passer la quarantaine loin de tous. Devenu cas contact par son épouse, testée positive au Covid 19, le premier ministre avait aussitôt été mis à l’écart de ses collaborateurs. Durant une semaine, il a donc travaillé à distance, en visio conférence, au téléphone..Seuls ses déplacements ont été annulés ou reportés. Après sept jours de quarantaine, Jean Castex a subi un test PCR “négatif” a précisé Matignon, permettant au premier ministre de reprendre ses activités normales. Une présence sur le terrain indispensable, pour le chef du gouvernement, à quelques jours du premier tour des élections départementales et régionales.

Cas contact pour la troisième fois

Rodé à l’exercice, Jean Castex est un habitué des quarantaines. Par deux fois déjà, le premier ministre a été placé à l’isolement. Ce fut le cas en septembre dernier, après avoir côtoyé le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, puis en décembre 2020, après qu’Emmanuel Macron révéla être lui-même atteint du Covid. Le Premier ministre devrait recevoir en fin de semaine sa deuxième dose de vaccin, après une première injection d’AstraZeneca reçue le 19 mars, a précisé Matignon. Il devra patienter plusieurs semaines ensuite pour que la production d’anticorps soit optimale. En tout cas, sa première sortie n’est pas passée inaperçue! C’est à la faveur du conseil des ministres qu’il a annoncé deux bonnes nouvelles: le couvre-feu prend fin le 20 juin (et non le 30 juin comme prévu initialement), et le port du masque à l’extérieur n’est plus obligatoire à compter du 17 juin. Cette décision a été prise car la situation sanitaire “s’améliore plus vite que nous l’avions espéré”, a expliqué le premier ministre. “Nous vivons un moment important, un moment heureux de retour à une forme de vie normale.”

A lire aussi: Covid-19 : le variant Delta progresse, Olivier Véran demande de la “prudence”

Source: Lire L’Article Complet