L’affaire a fait grand bruit. Le 3 juillet dernier, une maman a été priée d’arrêter d’allaiter son bébé de deux mois par des agents de sécurité de Disneyland Paris. Un geste jugé scandaleux et qui a provoqué une levée de boucliers. Jade Leboeuf, énervée, a réagi à la polémique.

Jade Leboeuf

C’est ce samedi 3 juillet qu’une jeune maman australienne en visite à Disneyland Paris s’est vue intimer l’ordre d’arrêter d’allaiter son bébé âgé de deux mois. Une internaute témoin de la scène, terriblement choquée, a interpellé le parc d’attraction sur les réseaux sociaux : “Hier (samedi 3 juillet, ndlr) vos agents de sécurité ont empêché une maman d’allaiter son bébé de deux mois au motif que cela choquait la clientèle étrangère ! En France, en juillet 2021 ! Délit d’entrave à l’allaitement on en est où ?”, s’est-elle insurgée avant d’être relayée par de nombreux comptes. Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, a elle même vivement réagi à la polémique qui prenait de l’ampleur. “Que vous ayez des salles dédiées, c’est bien, mais on ne décide pas où et quand un bébé va avoir faim. Ne vous mettez pas, vous aussi, à stigmatiser les mères, c’est assez dur comme ça partout ailleurs. Merci d’avance”, a-t-elle lancé.

Cachez ce sein que je ne saurais voir

Malgré les excuses du parc d’attractions sur les réseaux sociaux, l’affaire ne semble pas vouloir s’éteindre. Sur Instagram ce mardi 6 juillet, Jade Leboeuf faisait part de son exaspération en story, en légende d’un article relatant les faits : ” Je trouve ça honteux qu’en 2021 on puisse s’en prendre à une femme qui ne fait que nourrir son enfant sous prétexte que ça dérange les étrangers, qu’ils se cassent tout simplement ! Il n’y a rien de plus naturel qu’un bébé qui tète au sein de sa mère“, a-t-elle assuré. La maman d’Elon James a ensuite dévoilé un cliché sur lequel on voit son bébé en pleine séance d’allaitement : “Topless à la plage oui mais ça non ?!? Je n’ai pas allaité longtemps, mais soyez sûrs que je n’avais pas honte d’allaiter dans un lieu public. Il n’y a franchement pas de quoi se sentir gênée, ni hypersexualisée !” Pour mettre les points sur les “i”, l’épouse de Stéphane Rodrigues a partagé une représentation d’une peinture médiévale détournée. On y voit une femme, sein dénudé, asperger de lait maternel un homme qui se mêle de ce qui ne le regarde pas. “Quand on me demande de me couvrir ou de me cacher pour allaiter dans un lieu public”, est-il indiqué en légende. Un message clair comme de l’eau de roche.




Source: Lire L’Article Complet