Dans la biographie Florent Pagny, portrait d’un éternel rebelle, parue jeudi 5 novembre 2020, le chanteur révèle avoir été reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée pour parler… de sa situation fiscale.

  • Florent Pagny
  • Emmanuel Macron

En 2017, Florent Pagny avait provoqué un véritable tollé en annonçant qu’il allait s’installer au Portugal. “La vie est extraordinaire là-bas, mais j’y vais aussi pour de vraies raisons fiscales“, avait-il déclaré avec franchise dans un entretien accordé au Parisien. Des propos sur lesquels le chanteur a accepté de revenir dans la biographie Florent Pagny, portrait d’un éternel rebelle, publiée jeudi 5 novembre 2020 aux éditions Prisma. Interrogé par l’auteur et journaliste Eric Le Bourhis, l’interprète de N’importe quoi révèle avoir été invité par Emmanuel Macron à l’Élysée. “Il voulait mieux comprendre l’annonce de ma domiciliation au Portugal. Quand un dossier l’interroge, il ne lâche pas le morceau et voit tout le monde. Je ne suis pas un cas isolé“, explique-t-il.

Florent Pagny paye-t-il des impôts en France ?

La rencontre entre le président de la République et l’artiste a eu lieu en 2018. “Je lui ai expliqué que je chantais en France, et que toutes mes prestations réalisées dans l’Hexagone me valaient de payer mes impôts ici, en France. Le Portugal, cela ne concerne que mes droits d’auteur sur mes disques, mais qui, en raison de la baisse structurelle du marché, je vous le dis, ne rapportent plus autant“, raconte Florent Pagny. Et d’insister : “Là-bas [au Portugal], c’est vrai, je bénéficie d’avantages pour les droits sur mes disques. Mais encore une fois, pour l’essentiel, mes revenus sont tirés de mes prestations, et mes prestations, dans The Voice ou sur scène, sont réalisées sur le sol français, et donc taxées en France.” Trois ans après s’être installé au Portugal, Florent Pagny envisage de “redevenir résident français, comme il le confie dans sa biographie. “Je suis en train d’étudier mon retour. Le dossier est à l’étude. Voilà, j’espère revenir. Pourquoi m’embêter ainsi à tout faire en double ?“.

Source: Lire L’Article Complet