Hillary Clinton aurait lancé un objet lourd sur Bill Clinton en janvier 1998, en plein éclatement de l’affaire Monica Lewinsky, et l’aurait insulté selon une rumeur rapportée par Le Figaro.

Hillary Clinton a maintenu les apparences pendant le scandale Monica Lewinsky, mais elle n’a pas épargné son mari Bill en privé. Dans un article sur les “psychodrames” à la Maison Blanche publié ce dimanche 1er novembre, Le Figaro revient sur un épisode qui prouve que l’ancienne Première dame et ex-candidate à la présidentielle américaine a été considérablement blessée par le scandale.

Une rumeur a laissé croire qu’un matin de janvier 1998, mois durant lequel le chef d’Etat a affirmé sous serment qu’il n’avait pas eu de relations sexuelles avec Monica Lewinsky, Hillary Clinton s’est emportée lors d’une dispute avec son mari. Elle aurait “jeté ‘quelque chose de lourd’, une bible ou une lampe de chevet” à sa face et aurait crié “goddamn bastard !“, soit “espèce de salaud”. Une information qui a été ni confirmée ni infirmée par les employés de la Maison Blanche, qui ont été des témoins discrets de cette liaison.

“J’étais si personnellement blessée”

Huit mois après cette dispute, Bill Clinton a tout avoué dans un discours télévisé écrit par sa femme, après en avoir parlé à leur fille Chelsea. Dans un documentaire en quatre parties, Hillary, sorti sur la plateforme de streaming américaine Hulu en mars dernier, le couple s’est confié sur cette période difficile.

Bill Clinton est revenu sur le moment où il a tout avoué à sa femme. “Nous avons traversé pas mal de choses ces dernières années. Je n’ai aucune défense. Ce que j’ai fait est inexcusable“, lui avait-il dit. Quant à Hillary Clinton, elle s’est remémoré : “Je ne pouvais pas y croire. J’étais si personnellement blessée et je ne peux pas croire ça, je ne peux pas croire que tu as menti.

Crédits photos : WALTER / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet