Invité sur RTL pour la sortie de son livre, JoeyStarr en a profité pour commenter l’actualité et l’irruption d’Eric Zemmour dans la présidentielle 2022.

Son parler cash est toujours intact. Venu présenter son livre Le Petit Didier (ed. Robert Laffont) dans la matinale de RTL, JoeyStarr a été interrogé par Alba Ventura sur cette pré-campagne 2022 marquée par la percée d’Eric Zemmour dans les sondages. Et sans surprise, le rappeur devenu comédien ne voit pas ce phénomène d’un bon œil : « Ce n’est pas Zemmour qui m’inquiète, c’est le relais qui est fait alors que le mec n’a aucun programme », a-t-il souligné.

Gêné par l’attention apportée à Eric Zemmour, JoeyStarr perçoit cela comme un « stigmate de l’époque » au même titre que Trump ou le climat. Même s’il espère que son ascension dans les sondages ne se traduira pas par une victoire dans la course à l’Élysée en 2022 : « J’aime à croire qu’à un moment donné les Français vont trancher. Zemmour, c’est un fantasme bon marché pour une bonne partie des gens« , ajoute le co-fondateur de NTM, un peu déboussolé par la transformation du paysage politique : « Le choix n’est pas évident (…) on n’a pas l’impression d’avoir trop de visibilité pour savoir pour qui on va voter« .

💬 "Eric Zemmour est un fantasme bon marché pour une certaine partie des gens", selon JoeyStarr dans #RTLMatin avec @VenturaAlba pic.twitter.com/cxNvZOsaXf

JoeyStarr et son enfance racontée dans un livre

Dans le livre Le Petit Didier, JoeyStarr évoque des sujets plus personnels. Notamment sa relation tourmentée avec ses parents et son enfance dans une cité de Saint-Denis, où on le connaissait sous son vrai nom de Didier Morville. « C’était un vrai carrefour ethnique, on n’avait pas ce truc de communautés, cette espèce de symbiose marchait assez bien« , s’est souvenu l’acteur, tout en admettant que la vie en banlieue est « plus compliquée » aujourd’hui.

Crédits photos : Capture RTL

Autour de

Source: Lire L’Article Complet