À quelques semaines des législatives, La République en marche change d’appellation. Ce jeudi 5 mai, Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche, a dévoilé, lors d’une conférence de presse, le nouveau nom d’LREM.

« Un parti populaire qui a vocation à être ouvert ». C’est ainsi que Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche, a fait une étonnante révélation, ce jeudi 5 mai. « Nous initions aujourd’hui un mouvement de refondation de La République en marche, pour pouvoir continuer à élargir ce mouvement politique« , a-t-il assuré avant de mettre fin au suspense. « un parti politique qui portera le nom de Renaissance« . Ouvert « aux citoyens et élus d’où qu’ils viennent », Renaissance – qui était notamment le nom de la liste macroniste aux élections européennes de 2019 selon Le Télégramme – est un parti destiné à « être fidèle à la volonté du président de la République », a-t-il assuré.

Alors qu’il s’exprimait dans le cadre d’une conférence de presse, tenue aux côtés de Richard Ferrand, président LREM de l’Assemblée nationale, François Bayrou (MoDem) et Édouard Philippe (Horizons), Stanislas Guerini a confirmé la création d’une confédération : « baptisée Ensemble regroupant ces trois partis de la majorité présidentielle en vue des législatives« , précise Le Télégramme. D’après France Info, une liste de 200 à 250 investitures validées par Emmanuel Macron devrait être dévoilée en fin de journée.

>> PHOTOS – Emmanuel Macron réélu : son accolade remarquée avec son frère Laurent

🔴 EN DIRECT
LREM change de nom et se fait désormais appeler «Renaissance» ➡️ https://t.co/SuTgcunx5x pic.twitter.com/hF76RoM1C4

« toujours faire le choix des Lumières contre l’obscurantisme »

Lors de son allocution, Stanislas Guerini n’a pas manqué d’étriller au passage, les partis historiques, fragilisés lors de la dernière présidentielle : « Les partis politiques ont vocation à se réinventer, sinon ils deviennent des astres morts et nous en avons quelques exemples dans la société actuelle », a-t-il taclé lors de cette conférence de presse. Selon nos confrères, le parti d’Edouard Philippe Horizons aurait « obtenu 58 candidats alors que le MoDem de François Bayrou en aura entre 101 et 110« .

Crédits photos : Romain Gaillard/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet