Les commémorations du bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte auront lieu le mercredi 5 mai 2021 à l’Institut de France, en présence d’Emmanel Macron. Le chef de l’État français a souvent été comparé à l’Empereur… Jean-Christophe Napoléon, son descendant, a fait savoir ce qu’il en pensait sur le plateau de C à vous.

  • Emmanuel Macron

Napoléon Bonaparte est une figure de l’histoire française, tout autant admirée que contestée. Mercredi 5 mai 2021, ce sera le bicentenaire de la mort de l’Empereur, un évènement qui se célébrera à l’Institut de France et lors duquel le président de la République Emmanuel Macron tiendra un discours sur l’héritage de l’Empereur. À l’occasion de cet anniversaire spécial, Jean-Christophe Napoléon s’est rendu sur le plateau de C à vous mardi 4 mai 2021 pour parler du patrimoine laissé par l’Empereur à la France. “Commémorer le bicentenaire, c’est aussi célébrer notre histoire. Et ça doit être avant tout un rassemblement des Français, et une fierté nationale pour les Français“, a soutenu l’héritier de Napoléon, surnommé Napoléon 7. “Je pense que les apports très importants de Napoléon et de son héritage ne doivent pas être réduits aux pages sombres de son règne“, a-t-il ajouté, précisant que beaucoup de ce que Napoléon a apporté est encore présent dans la France d’aujourd’hui : l’organisation administrative, les grandes institutions… “Il a posé les bases de la France d’aujourd’hui et a établi les socles institutionnels de la France“, a ajouté Jean-Christophe Napoléon.

Une ressemblance avec le président ?

Il a également été précisé que plus de 40% des lois d’aujourd’hui sont inchangées depuis l’Empire : une bonne raison pour que les Français d’aujourd’hui s’intéressent à l’Empereur. Mais Anne-Elisabeth Lemoine a alors eu une question étonnante pour l’héritier de Bonaparte : “Certains politologues comparent Emmanuel Macron à Napoléon, et ces comparaisons vous amusent ? Vous leur trouvez des points communs, vous ?” Une question qui semble plus le dérouter que l’amuser, en réalité. “Je pense qu’il y a certains points communs, en particulier sa jeunesse…” En effet, Emmanuel Macron est le premier président français à avoir été élu avant 40 ans, tandis que Napoléon 1er est devenu Empereur à 35 ans. “Mais ensuite je ne crois pas qu’il y ait beaucoup plus“, ajoute-t-il. L’héritier ne s’étendra pas sur la question, laissant supposer ce qu’il en pense…

Source: Lire L’Article Complet