Depuis plusieurs semaines maintenant, Elizabeth II est confrontée à de nombreux problèmes familiaux. Des déconvenues qui ne lui ont cependant pas fait perdre son légendaire sens de l’humour, en témoigne la blague de la monarque au sculpteur Robert Hannaford alors que ce dernier lui dévoilait une statue à son effigie.

A propos de

  1. Elizabeth d’Angleterre

“Never explain, never complain”. Elizabeth II a fait sienne la devise de son arrière-arrière-grand-mère, la reine Victoria, à savoir, “n’expliquez jamais, ne vous plaignez jamais“. Confrontée à de nombreux problèmes familiaux ces dernières semaines, la monarque, fidèle à elle-même, a, une fois n’est pas coutume, fait bonne figure face au sculpteur australien Robert Hannaford, se permettant même un trait d’humour.

Alors que l’artiste lui présentait sa dernière œuvre, une statue à son effigie inaugurée dans les jardins de Government House, à Adélaïde, Elizabeth II n’a pas pu s’empêcher de rire. Ça doit être assez surprenant de la voir depuis une fenêtre“, a-t-elle ironisé. Et d’imaginer cette scène cocasse : “vous vous demanderiez : ‘juste ciel, était-elle attendue ?‘”.

The Queen on great form as she virtually unveiled a new statue of herself by Robert Hannaford in the grounds of Government House in Adelaide. She said: “It must be quite alarming to suddenly see it out of the window – you’d think, gracious, has she arrived unexpectedly!” https://t.co/dNKj9bUX4b

Elizabeth II à fleur de peau

Un ton jovial qui a rassuré les Britanniques, inquiets pour la monarque. Et pour cause, alors que le prince Philip, 99 ans, est hospitalisé depuis plusieurs jours suite à un “malaise”, Meghan Markle et Harry ont confirmé qu’ils ne reviendraient en tant que membres actifs de la famille royale. Une décision qui a profondément “attristé” la souveraine. Ces dernières semaines ont été difficiles pour la reine, c’est sûr, a ainsi fait savoir une source proche de la famille royale dans les colonnes de US Weekly.

Et de préciser :toute cette histoire avec Harry et Meghan a été compliquée, et en plus de cela, elle est affolée par les ennuis de santé de son mari bien-aimé”. “La reine a eu des moments de larmes mêlés de colère et de déception“, confirmait un intime. En ces jours particulièrement sombres, la reine a heureusement pu compter sur Eugenie d’York, et l’arrivée de son petit August Philip Hawke Brooksbank, pour lui redonner le sourire.

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet