Le 13 mai dernier, le prince Harry a participé au podcast de Dax Shepard pour évoquer la problématique de la santé mentale. Il en a profité pour revenir sur son enfance au sein de la famille royale et n’a pas mâché ses mots, déclenchant un nouveau scandale et provoquant une nouvelle fois l’incompréhension des siens.

Elizabeth d’Angleterre

Harry d’Angleterre

C’est le 13 mai dernier que le prince Harry a participé à Armchair Expert, le podcast de Dax Shepard, afin d’y évoquer la problématique de la santé mentale. Un sujet qui lui tient à coeur et auquel il a consacré, en collaboration avec Oprah Winfrey, un documentaire intitulé The Me You Can’t See désormais disponible sur Apple TV+. Lors de son entretien avec le mari de la comédienne Kristen Bell, le papa d’Archie a évoqué son enfance au sein de la famille royale. Ceux qui défendaient l’hypothèse selon laquelle Harry regrettait l’interview accordée à Oprah Winfrey en mars en auront été pour leurs frais en l’écoutant, car le duc de Sussex s’est montré extrêmement critique envers son père et l’éducation qui lui avait été donnée. Vivre au sein de la famille royale c’était selon le mari de Meghan Markle “un mélange entre The Truman Show et vivre dans un zoo” ajoutant que le prince Charles lui avait transmis une sorte de “souffrance génétique”. “Il m’a traité comme il a été traité”, a ainsi confié le futur papa qui a ainsi réussi l’exploit d’atteindre ses grands-parents par ricochet quelques semaines à peine après la mort du prince Philip.

La famille royale abasourdie

Comme on pouvait s’y attendre, la famille royale qui n’attendait sans doute plus de nouvelle attaque après la douloureuse interview accordée par les Sussex à Oprah a été désorientée par ce nouveau tacle, comme l’a confirmé une source au magazine Us Weekly : La reine est très dubitative quant à la dernière interview d’Harry et elle en a été très peinée. Cela n’a fait aucun bien à leur relation”. Elle a ensuite ajouté que le prince William et le prince de Galles étaient “ivres de rage. Une autre source affirme que la reine continue à trouver des excuses à Harry, “son petit-fils préféré“, tandis que Charles et William apprécieraient désormais qu’Harry discute de ses états d’âme en privé. “Ce qu’il fait n’aide pas. La famille royale ne peut pas répondre à ses attaques publiques. Ils trouvent que ce qu’il a fait est irréfléchi et irresponsable, de jeter l’opprobre sur la Firme si peu de temps après la mort de Philip, alors que la reine pleure encore la mort de son mari“, a-t-il été précisé. Il semble que la famille royale va devoir s’habituer. Selon certaines sources, le prince Harry version L.A ne semble pas en avoir fini avec les révélations…

Source: Lire L’Article Complet