En amont de son grand oral, Élisabeth Borne a fait à pied le trajet qui la séparait de l’Assemblée nationale, mercredi 6 juillet. Agacée par les questions d’un journaliste, la Première ministre a fait une remarque cinglante, immortalisée par LCI.

A propos de


  1. Elisabeth Borne

Depuis Matignon et devant les caméras de télévision, Élisabeth Borne s’est élancée à travers la capitale, suivie par ses ministres et leur service de sécurité. Questionnée par LCI sur son état d’esprit avant son entrée dans l’hémicycle, la Première ministre s’est dite « sereine et concentrée« . Ensuite, le journaliste lui demande si cette journée est « importante« . Son interlocutrice lui répond promptement « oui, je pense » et détourne le regard. La caméra prend alors ses distances avec la cheffe du gouvernement, qui continue d’arpenter les rues parisiennes en direction du Palais Bourbon. Se pensant vraisemblablement hors de portée des micros, la politicienne se laisse aller à une confidence… belle et bien enregistrée.

« On passe notre temps à répondre à des questions cons (sic) », glisse-t-elle à Gérald Darmanin, Olivier Véran et Hervé Berville. Le ministre de l’Intérieur et le nouveau porte-parole du gouvernement s’autorisent un timide rictus, tandis que le jeune secrétaire d’État chargé de la Mer étouffe un rire avec sa main. « ‘Vous êtes contente d’être là ?’ Bah oui ! Sinon j’aurais pu aller au soleil« , imite Élisabeth Borne, amusant ses confrères.

[email protected]_Borne: "On passe notre temps à répondre à des questions cons !"

À votre service Madame la Première ministre ! 😉 pic.twitter.com/fRPN5YTxD9

Une Première ministre plus « cool » qu’annoncé ?

Sur Twitter, le journaliste de LCI à l’origine de l’interview, Bastien Augey, a lui-même diffusé l’étonnante séquence. « À votre service Madame la Première ministre !« , commente-t-il ironiquement avec un émoticône faisant un clin d’œil. « Bad buzz » pour Élisabeth Borne ? L’ancienne cheffe d’entreprise, maintes fois qualifiée de « technocrate » et jugée « froide« , par ses pairs comme par des anonymes, pourrait souffrir d’une exposition inattendue avec cette vidéo indiscrète. « Cette séquence sans calcul ni retenue, la rend moins froide, moins techno, du coup plus accessible et (un peu) plus sympa« , estime déjà un internaute.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet