23 ans après, la mort de Lady Diana est encore dans tous les esprits. Michel Carradec’h, auteur du livre Qui a tué Lady Di ?, vient d’ailleurs de faire de nouvelles révélations concernant l’accident qui lui a coûté la vie.

Diana Princesse de Galles

Le 31 août 1997 est une date qui restera à jamais gravée dans les esprits. Ce soir-là, pendant que Jacques Chirac fricotait avec l’actrice Claudia Cardinale, le monde entier apprenait avec effroi la mort de Lady Diana. Alors qu’elle séjournait à Paris avec son compagnon Dodi Al-Fayed, la princesse de Galles avait été victime d’un grave accident de voiture. Lancé à pleine vitesse, son véhicule s’était encastré dans l’un des poteaux situés sous le pont de l’Alma. Une collision qui avait entraîné la mort immédiate du chauffeur, ainsi que du producteur alors âgé de 42 ans. De son côté la mère de William et Harry, grièvement blessée, avait été transportée d’urgence à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, avant d’y rendre son dernier souffle. Un drame qui, 23 ans après les faits, soulève encore de nombreuses questions. Jean-Michel Carradec’h, journaliste et écrivain, a d’ailleurs fait d’étonnantes révélations dans les colonnes de Madame Figaro. Il a ainsi expliqué que la nuit du drame, le compagnon de la princesse décédée avait pris plusieurs décisions qui ont mené à sa mort.

Lady Diana aurait-elle pu éviter l’accident ?

Certains l’ignorent peut-être mais ce soir-là, Lady Diana ne devait pas dîner au Ritz, comme cela fut pourtant le cas. “Le programme initial prévoyait qu’ils aillent dîner chez Benoit [un restaurant situé dans le Marais, ndlr]”, explique Michel Carradec’h. Or au dernier moment, Dodi Al-Fayed aurait changé d’avis. Ce n’est pas tout puisque non seulement l’ex-épouse du prince Charles n’aurait pas dû se trouver dans cet établissement, mais elle n’aurait également pas dû monter dans le véhicule qui a causé sa mort ! “C’est encore Dodi qui choisit, une demi-heure avant le départ, de changer de voiture. Véhicule choisi alors complètement par hasard”, explique l’auteur de Qui a tué Lady Di ?. Un détail qui a son importance puisqu’il s’avère que la voiture était une véritable épave. Enfin, ce n’est pas Henri Paul, le chef adjoint de la sécurité du Ritz, qui aurait dû la conduire. En effet ce soir-là, il était en congés. Or le milliardaire, qui le connaissait et avait confiance en lui, aurait tout de même fait appel à lui. La suite, tout le monde la connaît : arrivé dans “un état d’exaltation assez prononcé”les analyses ont révélé qu’il avait un taux de 1,74 gramme dans le sang ainsi que plusieurs substances médicamenteuses -, ce dernier les a conduits tout droit vers leur mort…

Source: Lire L’Article Complet