Dans sa dernière édition, Vanity Fair relate le dernier été de la princesse Diana, et ses derniers jours loin de ses enfants, William et Harry.

Son dernier été, Diana n’a l’a pas toujours passé aux côtés de ses enfants. Les semaines et jours précédant sa mort, intervenue lors d’un accident de voiture à Paris le 31 août 1997, la princesse de Galles s’est rendue sur différents lieux de vacances. Elle était notamment à Saint Tropez, sous le soleil, en compagnie de William et Harry, lorsqu’elle apprend le meurtre de Gianna Versace, un proche ami, le 15 juillet. La suite de son été est racontée dans le magazine Vanity Fair, à travers son dossier “Diana, le roman d’une vie royale”.

Diana Spencer assiste notamment aux funérailles du créateur à Milan le 22 juillet. À cette occasion, elle confie ses deux enfants à leur grand-mère, Elizabeth II, avec laquelle ils passeront la suite des vacances à Balmoral, en Écosse. Mais, à ce moment-là, Harry et William ne savent pas qu’ils ne reverront plus jamais leur mère vivante. Et pour cause, après son passage à Milan, la duchesse de Cornouailles a fait une croisière de quelques jours en Sardaigne aux côtés de Dodi Al-Fayed. Une romance qui se poursuivra au fil de leurs excursions estivales, notamment en Bosnie, à Monaco ou encore sur la Côte d’Azur.

Comment les deux enfants ont-ils appris le décès de Diana ?

Harry n’avait que 12 ans, et William 15 ans, quand leur père, le prince Charles, les a réunis dans un des salons du château de Balmoral pour leur annoncer le décès de leur mère. “Je me souviens de m’être senti totalement engourdi, désorienté, étourdi”, explique l’époux de Kate Middleton dans un documentaire diffusé sur la BBC en 2017. De son côté, le prince Harry se rappelle que sa première réaction a été “l’incrédulité, le refus de l’accepter. Il n’y a pas eu de souffrance soudaine, de chagrin. Je ne pense pas que quiconque à cet âge puisse comprendre ce que cela veut dire”. Les deux enfants resteront plusieurs jours à Balmoral, afin de débuter paisiblement leur deuil, loin de l’onde de choc provoquée à Londres.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet