Dans les colonnes du JDD, ce dimanche 22 novembre, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a indiqué que les assouplissements du confinement “se feront en trois temps”, entre début décembre et janvier 2021. Sur LCI, Jean-Michel Aphatie a critiqué la communication gouvernementale.

Le gouvernement n’a pas prévu de déconfiner le pays de sitôt. Au cours d’une interview accordée au JDD, parue ce dimanche 22 novembre, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé que le déconfinement se ferait de manière progressive : “Les assouplissements se feront en trois étapes au regard de l’évolution sanitaire et des risques liés à certaines activités : d’abord autour du 1er décembre, puis avant les congés de fin d’année, puis à partir de janvier 2021″, a-t-il indiqué. En clair, le gouvernement a préféré miser sur un confinement allégé plutôt qu’un déconfinement total. Des annonces qui ont fait réagir Jean-Michel Aphatie, présent à l’antenne de LCI, ce lundi 23 novembre. “Tout le monde respirera mieux quand on commencera à vacciner parce que là, nous serons dans la sortie de crise. C’est pour cette raison que je trouve assez détestable la communication du porte-parole du gouvernement“, a-t-il commenté.

Jean-Michel Aphatie a en effet déploré le fait que Gabriel Attal laisse entendre aux Français que les comportements pourront être relâchés, avant même que le vaccin ne fasse son entrée sur le territoire, “ce qui ne sera sans doute pas vrai”, a-t-il estimé dans l’émission Brunet Direct sur LCI. Et de poursuivre : Imaginer qu’on puisse faire du ski à Noël, c’est une bêtise. Laisser passer l’idée que les déplacements de personnes pourront être importants à la fin de l’année, c’est une bêtise. Ça ne pourra être le cas que si le 15 décembre, on constate que le virus a considérablement ralenti, alors peut-être on pourra permettre des déplacements”, a-t-il expliqué.

▶ #Confinement.

🗣 @jmaphatie : "Annoncer le 22 novembre que vers le 20 décembre, on va encore desserrer l'étau, c'est stupide. Et expliquer qu'en janvier, les bars et restaurants pourraient rouvrir, on est à la limite du crime sanitaire".

📺 #BrunetDirect avec @ericbrunet. pic.twitter.com/i7dycrTWmB

“On est à la limite du crime sanitaire”

Après avoir donné son avis sur les déplacements pour les fêtes de fin d’années, Jean-Michel Aphatie s’est exprimé sur la réouverture potentielle des bars et restaurants, annoncée pour janvier 2021. Là encore, il n’a pas mâché ses mots : “Expliquer qu’en janvier, les bars et les restaurants pourraient être ouverts, on est à la limite du crime sanitaire. Si on a bien compris une chose, c’est que les bars et restaurants sont des lieux de contamination et tant que le vaccin ne sera pas là, ces lieux là, probablement, n’ouvriront pas“, a-t-il affirmé. Pour résumer, l’éditorialiste a critiqué la communication “grossière” du gouvernement, qui a trop souvent pratiqué “la langue de bois” selon lui.

Crédits photos : Capture d’écran LCI

Source: Lire L’Article Complet