Alors que la pandémie de coronavirus ne faiblit pas, le duc de Sussex a rappelé combien il était indispensable de s’entourer de gens sur lesquels on peut compter.

Le prince Harry a beau avoir déménagé aux États-Unis, il s’implique toujours autant pour les Invictus Games, une compétition sportive s’inspirant des Jeux paralympiques qu’il a créée en 2014. Depuis sa nouvelle maison de Montecito, l’époux de Meghan Markle s’est entretenu avec une équipe de compétiteurs qui devrait bientôt participer à un triathlon virtuel. En rejoignant l’appel Zoom, le capitaine de l’équipe JJ Chalmers s’est aussitôt exclamé : «J’ai essayé de réserver Captain America, mais j’ai finalement réussi à obtenir Capitaine Wales [Harry est, en effet, prince de Galles, à l’instar de son père Charles et de son frère William, NDLR] à la place». Ce à quoi le duc de Sussex a rétorqué avec sourire : «Les plaisanteries ne se sont certainement pas améliorées ces derniers mois, c’est sûr.»

Harry a aussi profité de l’échange pour féliciter les athlètes et rappeler à quel point ils avaient fait preuve de résilience par le passé. Et pour cause : les Invictus Games s’adresse aux vétérans de guerre blessés et aux handicapés. «Avec le Covid et la façon dont la vie de chacun a changé, quel meilleur moment pour vous de vous mettre au premier plan et de dire : “Voilà ce qui s’est passé dans ma vie. J’étais dans un moment sombre, mais regardez où je suis maintenant”», a-t-il observé.

En vidéo, chronologie du “Megxit” en onze dates

“S’assurer qu’ils vont bien”

Avant que la conversation ne touche à sa fin, le père du jeune Archie a rappelé combien il était indispensable de s’entourer de gens sur lesquels on peut compter. «C’est si important de savoir que si vous passez une mauvaise journée, une mauvaise semaine ou si vous vivez un traumatisme, une perte ou subissez plus de stress, vous avez à portée de main : un groupe WhatsApp, un groupe de soutien en ligne ou au moins une poignée de personnes à qui vous pouvez parler (…) Y compris des amis que vous n’avez peut-être pas entendu depuis un moment, au moins pour s’assurer qu’ils vont bien.»

De son côté, le prince Harry peut compter sur une poignée de proches. Parmi lesquels son ami de longue date, Tom Inskip, et son père, le prince Charles. Malgré le «Megxit», l’entente avec ce dernier serait d’ailleurs au beau fixe. «Ils se parlent au moins une fois par semaine et Charles est toujours un moteur dans la vie de Harry», affirmait une source anonyme au Sun, le 7 août. «Ils ont une relation de père et fils très forte.»

Source: Lire L’Article Complet