Delphine Jubillar est-elle décédée ? Ses proches en sont convaincus. C’est en tous cas ce qu’a affirmé Me Jean-Luc Forget, l’avocat du frère de la victime, Sébastien Aussaguel, à nos confrères de La Dépêche le 6 juillet 2021.

  • Delphine Jubillar

Une question désormais sur toutes les lèvres. Alors que la cour d’appel de Toulouse s’apprête à trancher au sujet de la libération de Cédric Jubillar, incarcéré pour “homicide volontaire par conjoint”, les proches de la mère de famille, eux, s’interrogent toujours… Delphine Jubillar est-elle encore vivante ? Il faut dire que les éléments du dossier ne laissent que très peu d’espoir… À tel point que le mot “homicide” est prononcé pour la première fois le 18 juin 2021 par le procureur de la République lors d’une conférence de presse. Sébastien Aussaguel, le frère de Delphine Jubillar, a d’ailleurs confié à son avocat, Me Jean-Luc Forget, qu’il était convaincu de la mort de sa sœur. Des propos relatés dans La Dépêche le 6 juillet 2021.

Ses proches convaincus “qu’ils ne reverront plus Delphine”

Comme l’explique l’avocat du frère de Delphine Jubillar, ce dernier tient à respecter la présomption d’innocence accordée à Cédric Jubillar. Cependant, pour lui et les proches de la victime, l’infirmière de trente-trois ans, maman de deux enfants, est décédée depuis longtemps : “Je dis que maintenant, la famille, les deux frères et la sœur, ont la conviction que Delphine est décédée. Ils luttent contre ce sentiment depuis 6 mois”, a-t-il déclaré à La Dépêche. Sébastien Aussaguel, lui, aurait même déjà commencé son travail de deuil : “Il a acquis, et c’est sa douleur aujourd’hui, la conviction qu’il ne reverra plus sa sœur. (…) Ils luttaient contre ce sentiment qui les a rattrapés.”

En réalité, si les frères et la sœur de Delphine Jubillar ont l’intime conviction que leur sœur est décédée, c’est aussi et surtout parce qu’ils ont eu accès au dossier d’instruction par le biais de leur avocat. Comme ce dernier l’explique à nos confrères de La Dépêche, certains éléments inscrits leurs auraient retiré toute forme d’espoir : Cela leur donne des éléments qui les amène à cette conclusion…”, a-t-il glissé. Et de conclure au sujet de l’audience rendue le 6 juillet 2021 : “Les éléments matériels qui ont été évoqués ce matin, les témoignages, ont été très douloureux à apprendre pour eux. Et je le répète, cela a forgé cette conviction qu’ils ne reverront plus Delphine.

Source: Lire L’Article Complet