Lundi 26 avril 2021, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, était invité en direct sur LCI pour évoquer la date du déconfinement fixée au 3 mai 2021. Sans trop s’étaler, l’homme politique a fait savoir que la première étape se ferait avec des réouvertures (très) progressives…

  • Gabriel Attal

Une date fatidique. Trois semaines après le troisième confinement promulgué par Emmanuel Macron le 3 avril 2021, les Français n’attendent qu’une seule chose : de pouvoir retrouver leur “vie d’avant” aussi vite que possible. Si la campagne de vaccination a pu accélérer ce retour à la normale, elle n’est cependant pas suffisante. Malgré les deux millions et demi de personnes à recevoir la première dose du vaccin anti Covid-19 chaque semaine en France, cela ne permettrait pas de rouvrir les lieux communs comme les bars, salles de concert, théâtre ou encore musées. Cependant, comme l’a confirmé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, sur LCI le 26 avril 2021, certains lieux fermés à ce jour pourront rouvrir dès le 3 mai 2021.

Une “première étape” le 3 mai puis des réouvertures progressives à la mi-mai…

Interrogé par Elizabeth Martichoux sur la fin de la règle des 10 kilomètres, Gabriel Attal a confirmé que celle-ci prendrait fin la semaine prochaine : “Emmanuel Macron avait annoncé ces mesures pour quatre semaines, les quatre semaines s’achèvent au 3 mai donc effectivement, c’est au 3 mai que doivent être levées ces mesures”, a-t-il déclaré. Quid de la réouverture des terrasses, restaurants et autres lieux fermés ? Le porte-parole a préféré rester évasif : “Je n’ai pas d’informations en ce sens. Il y aura une étape supplémentaire à la mi-mai avec la réouverture de certains lieux qui ont été fermés, que les Français attendent de pouvoir retrouver”, a annoncé Gabriel Attal, qualifiant cette date de “première étape”. Quelles seront les étapes suivantes ? Là encore, le bras droit d’Emmanuel Macron joue la précaution.

“Cela va se faire très progressivement d’ici à l’été, on ne va pas tout rouvrir d’un coup, ça ne serait pas responsable, a-t-il déclaré sur le plateau de LCI. Selon le porte-parole, la réouverture trop rapide des lieux communs pourrait avoir un effet néfaste sur la santé des Français, comme cela a été observé chez des pays voisins. “On a vu certains pays autour de nous, en Allemagne, en Italie où ils ont rouvert beaucoup de lieux d’un coup et où ils ont dû, malheureusement pour eux, les refermer quelques jours ou semaine plus tard”, a-t-il ajouté. La réouverture de lieux communs à la mi-mai pourrait-elle avoir lieu par région ? Gabriel Attal ne tranche pas : “L’option est sur la table, c’est une possibilité mais il n’y a pas de décision qui a été prise. (…) Les Français ont montré qu’ils étaient responsables, qu’ils étaient patients.”

Source: Lire L’Article Complet