Il ne faut pas baisser la garde, alerte Olivier Véran. Le ministre a dévoilé mardi 15 juin 2021 les résultats des tests de criblage réalisés récemment : le variant Delta est encore minoritaire, mais progresse, et la reprise en Grande-Bretagne doit inciter à la prudence, rapporte BFMTV

  • Olivier Véran

Alors que le déconfinement a franchi une nouvelle étape mercredi 9 juin 2021, Olivier Véran met en garde les Français. Si les bars et restaurants peuvent rouvrir – et le ministre de la Santé en a lui-même profité – le gouvernement rappelle aux Français de ne pas laisser les gestes barrière de côté. La raison à cela : le variant Delta, qui fut connu sous le nom de variant indien, progresse en France. Mardi 15 juin 2021, 2 à 4% des tests criblés en France correspondaient à ce variant qui résisterait mieux aux vaccins, soit 50 à 150 nouvelles contaminations par jour. Mais dans la dernière “enquête flash” de Santé publique France, le 25 mai 2021, le taux n’était que de 0,5%. Une progression indéniable… “Vous allez dire que c’est encore peu, mais c’était la situation anglaise il y a quelques semaines“, a ainsi souligné Olivier Véran lors d’un déplacement, comme l’a rapporté BFMTV. Ce qui l’inquiète particulièrement : l’évolution de la situation de nos voisins anglais. “L’Angleterre a décidé (lundi 14 juin) d’ajourner la dernière étape du déconfinement sur le territoire anglais de 4 semaines“, a rappelé le ministre de la Santé français, avant de préciser : “Le variant Delta y est devenu majoritaire, remettant l’épidémie sur une trajectoire ascendante.

Les Anglais sont plus vaccinés que les Français

Ce qui inquiète surtout le ministre de la Santé, c’est que la vaccination est largement répandue chez nos voisins, comme il le rappelle : “(L’Angleterre) a un taux de couverture vaccinale supérieur au nôtre“, avec 45% de personnes totalement vaccinées. Ainsi, il ne peut s’empêcher de voir qu’il y a quelques semaines, l’Angleterre était dans la même situation que nous… Ainsi, Olivier Véran appelle ses concitoyens à ne “pas relâcher (leur) vigilance collective“, mais surtout, de ne pas se focaliser sur la fin du couvre-feu ou du port du masque obligatoire en extérieur. En effet, il estime que ces “précautions sanitaires” sont toujours nécessaires : “On est train d’écraser le virus, mais nous ne devons certainement pas donner prise au variant indien pour qu’il fasse repartir une nouvelle vague épidémique”, a expliqué le ministre de la Santé. “L’exemple de nos voisins anglais doit nous enjoindre encore à la prudence, au courage, à la solidarité.”

Source: Lire L’Article Complet