La chasse à l’homme qui a commencé, en Dordogne, le dimanche 30 mai 2021, a pris fin après 36 heures de traque. Qui est Terry Dupin qui a été l’homme le plus recherché de France ?

Restez informée

Le soulagement pour tout un village. La chasse à l’homme est enfin terminée. Après 36 heures de cavale, une affaire qui n’est pas sans rappeler la traque dans les Cévennes, deux semaines auparavant, Terry Dupin, dont l’identité et la photo ont été révélées lors d’un appel à témoins par les gendarmes, dans la matinée du 28 mai 2021, a finalement été neutralisé par un tir de riposte du GIGN. Après des échanges de coups de feu, l’homme a été grièvement touché. Aucun autre blessé n’est à déplorer. Le point final d’une longue traque qui a mobilisé plus de 300 gendarmes, au Lardin-Saint-Lazare, une commune en Dordogne. Le forcené était décrit, dans l’appel à témoins, comme étant un “individu dangereux, activement recherché par les forces de l’ordre pour tentative d’homicide“. Né le 14 avril 1992, à Rosny-sous-Bois, en région parisienne, Terry Dupin, “1m83, corpulence athlétique, type caucasien, porteur d’une barbe“, est un ancien militaire de terrain. Il a exercé, de 2011 à 2016, dans l’armée de terre et a notamment appartenu au régiment d’infanterie de Brive en tant qu’armurier.

pic.twitter.com/AEFQUVVDUu

#Dordogne : l’individu a été neutralisé.
Merci aux gendarmes, et en particulier au GIGN, pour leur action déterminante ainsi qu’à l’ensemble des services de l’Etat mobilisés.

L’homme, âgé de 29 ans, travaillait, depuis fin août 2020, comme chauffeur poids-lourd, dans une entreprise de travaux publics de Dordogne. “Jamais on ne se serait douté d’un truc comme ça“, a dit son employeur, à l’AFP, “c’était un employé modèle, on n’a rien à lui reprocher. Quelqu’un d’exemplaire, très calme, posé, poli, très respectueux, qui dialoguait quand on avait envie de dialoguer”. “On savait qu’il avait été militaire mais on ne savait rien d’autre“, ajoute-t-elle. Terry Dupin était déjà connu de la justice. Quatre fois condamné pour des violences conjugales sur son ex-compagne, mère de ses trois enfants, il aurait commis un nouveau geste de violence contre elle, dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 mai 2021, au domicile de cette dernière. Il a alors tiré sur son nouveau compagnon, sans réussir à l’atteindre. Après ce différend familial, il s’en est pris aux gendarmes, en leur tirant dessus, avant de se réfugier dans la forêt. Ces faits entraînent l’ouverture de deux enquêtes : une pour violence sur le compagnon de son ex-compagne et une autre pour violence contre des personnes dépositaires de l’autorité publique.

A lire aussi : Disparition de Delphine Jubillar : les gendarmes se déplacent après la découverte d’une promeneuse

Source: Lire L’Article Complet