Bloquée en Afrique du Sud depuis le mois de mars, l’épouse du prince Albert II, qui souffre d’une grave infection ORL, a été hospitalisée à la suite d’un malaise, le mercredi 1er septembre.

Elle serait désormais dans un état «stable». Charlène de Monaco, atteinte d’une grave infection ORL, a été admise aux urgences de l’hôpital Netcare Alberlito, à KwaZulu-Natal, à la suite d’un malaise, le mercredi 1er septembre. La princesse de 43 ans se serait ainsi «effondrée» dans le pavillon qu’elle occupe à Durban, en Afrique du Sud, a révélé la Fondation Charlène de Monaco dans un communiqué repris par le Daily Mail, ce vendredi 3 septembre.

«Son Altesse Sérénissime, la princesse Charlène de Monaco, a été transportée en urgence à l’hôpital, en ambulance, tard dans la nuit de mercredi, après s’être effondrée en raison de complications liées à la grave infection des oreilles, du nez et de la gorge qu’elle a contractée en mai, peut-on lire dans le message rédigé par l’organisation. Son équipe médicale est actuellement en train de l’examiner, mais a confirmé que l’état de la princesse était stable.» L’ancienne nageuse professionnelle avait récemment subi, sous anesthésie générale, une opération de quatre heures, liée à son infection otorhinolaryngologique. Elle a quitté l’hôpital jeudi matin pour des raisons de sécurité.

En vidéo, Albert et Charlene de Monaco, 10 ans de mariage retracés dans une vidéo

Un retour “fin octobre” ?

Le prince Albert II s’était alors rendu à son chevet, en compagnie de leurs jumeaux Jacques et Gabriella, 6 ans, au mois d’août. Des retrouvailles un brin crispées, qui n’ont pas suffi à faire taire les rumeurs de divorce nées de la séparation prolongée du couple. Voilà déjà six mois que Charlène de Monaco a quitté le Rocher en direction de l’Afrique du Sud, afin d’assister aux obsèques de Goodwill Zwelithini kaBhekuzulu, le roi des Zoulous. Un séjour officiel que la mère des jumeaux Jacques et Gabriella n’en finit plus de prolonger.

Fin mai, le Palais indiquait dans un communiqué que l’épouse d’Albert II, toujours en Afrique du Sud, souffrait d’une «grave infection de la sphère ORL», contractée durant les semaines précédentes, qui l’empêchait de prendre l’avion. En juillet, Charlene de Monaco laissait quant à elle entendre sur les ondes de la radio South Africa 702′s qu’elle pourrait demeurer en dans le pays «jusqu’à fin octobre».

Source: Lire L’Article Complet