Jeudi 4 mars 2021, le docteur Jean-Daniel Flaysakier était l’invité d’Anne-Elisabeth Lemoine dans C à vous. Le médecin a poussé un gros coup de gueule contre les soignants, trop nombreux selon lui à refuser de se faire vacciner.

Restez informée

En janvier 2021, un nouveau scandale pointait le bout de son nez pour le gouvernement. En cause, un début de campagne de vaccination vitesse “escargot”, loin derrière nos voisins européens, notamment des Britanniques très efficaces en la matière. Encore plus loin même d’Israël, pays le plus rapide au monde pour vacciner sa population avec déjà plus de la moitié des habitants vaccinés, dont 33% ayant reçu deux doses. Du côté de Jean Castex, Olivier Véran et consorts, une excuse : la France est le seul pays à avoir donné la priorité aux pensionnaires des Ehpad, les populations les plus sensibles (qui représentent près d’un tiers des victimes de la Covid-19 depuis le début de l’épidémie). Mais il y en a d’autres qui n’ont pour le moment pas été assez privilégiés dans la campagne de vaccination, alors qu’ils sont pourtant en première ligne face à la pandémie : les soignants.

Mettre une blouse blanche, ce n’est pas un vêtement de curé

Pour le docteur Jean-Daniel Flaysakier, les personnels soignant sont les grands oubliés du gouvernement… mais ont également une grosse part de responsabilité, puisqu’ils sont trop nombreux à avoir jusqu’à présent refusé de se faire vacciner.s Le médecin était l’invité d’Anne-Elisabeth Lemoine dans C à vous jeudi 4 mars. L’occasion pour lui de tacler ses confrères : “Pour moi le premier manque de civisme, c’est vraiment les soignants. On ne peut pas se réjouir d’avoir des Ehpad dans lesquels on a un taux de vaccination formidable et penser que 20% seulement des gens qui s’occupent de ces personnes âgés sont vaccinés” déclare-t-il avant de comparer la situation française avec celle d’Israël, là encore leader en la matière. “Ils ont 80% des soignants qui ont accepté de se faire soigner. Nous on est à même pas 30%. C’est un scandale” ajoute Jean-Daniel Flaysakier.

Il sait également qu’il risque de ne pas se faire beaucoup d’amis parmi ses confrères, mais assume complètement ses propos : “Mettre une blouse blanche, ce n’est pas un vêtement de curé. Mettre un blouse blanche c’est autre chose que simplement s’habiller d’un vêtement pour se protéger. Derrière ça il y a autre chose. Vous êtes au service des gens. Quand on est au contact des gens, qu’on les écoute dans leurs douleurs, dans leurs souffrances, on a un devoir de les protéger” ajoute le médecin. De quoi remettre en question la politique des soignants ?

A lire aussi : Covid-19 : comment va se dérouler la vaccination chez le médecin généraliste ?

Source: Lire L’Article Complet