A l’affiche de plusieurs films ces derniers temps, Virginie Efira est revenue pour le magazine Elle sur son début de carrière et ses moments difficiles.

Au cinéma ou à la télévision, Virginie Efira est sur tous les fronts. Après des débuts timides sur le petit écran en tant que présentatrice, elle est aujourd’hui devenue une actrice reconnue et adulée. Pourtant, son chemin vers la réussite n’a pas vraiment été un long fleuve tranquille.

Lors d’un entretien avec nos confrères d’ELLE, Virginie Efira a évoqué son début de carrière plutôt compliqué, “J’étais un peu ronde, habillée n’importe comment, j’avais le rôle de la fille drôle“. Bien loin de son image et statut d’aujourd’hui, l’actrice de 43 ans a ainsi dévoilé son salaire lorsqu’elle n’était qu’animatrice pour petit écran dans son pays natal, “Je gagnais 1300 euros par mois pour animer une émission qui était diffusée cinq fois par semaine et qui, aujourd’hui, fait de moi une sorte d’équivalent de Dorothée en Belgique”.

Mais grâce à ce rôle, Virginie Efira sera ensuite repérée par les recruteurs pour animer la Star Academy en Belgique. Une expérience qui la fera ensuite débarquer aux commandes de la Nouvelle Star en France pour remplacer Benjamin Castaldi. Une nouvelle expérience dont elle n’est pas vraiment très fière puisque selon elle, elle était « juste la nana à qui on disait de froncer les sourcils pour le suspense…“. La compagne de Niels Schneider se souvient également qu’on lui avait proposé à l’époque d’animer « Splash », une toute nouvelle émission prête à débarquer à l’antenne, “Je me souviens de ce jour où on m’a proposé Splash. ‘Tu sais, on pense à racheter un programme, ça a cartonné en Allemagne’ – c’est vraiment un argument, ça ? ! ? – ‘c’est le plongeon des stars, mais artistique, le plongeon.’ Ah bah si c’est artistique, me voilà rassurée… Je me suis dit : “Mais merde, tout le monde a fumé ?’ Eh bien non, ils l’ont fait…”.

Si l’ensemble de ces petites expériences l’ont fait devenir la comédienne accomplie qu’elle est aujourd’hui, Virginie Efira a tout de même assez mal vécu certains moments, notamment dans sa vie privée, lors de son premier mariage, à 22 ans, contre l’avis de son père, qui lui avait d’ailleurs très bien fait comprendre, “C’est moins pire qu’un cancer, mais quand même…”. Désormais maman d’une petite Ali et en couple, Virginie Efira est sur un petit nuage, et plus rien ne semble l’arrêter.

À voir aussi : Marie, la nièce de Michel Drucker dévoile une incroyable silhouette 

O.M

Source: Lire L’Article Complet