En prenant la parole pour la première fois en 13 ans de tutelle au tribunal, Britney Spears semble s’être libérée d’un poids, mais elle n’a pas tout dit. Si son père, qu’elle veut révoquer et attaquer en justice pour « abus de tutelle », pensait être tranquille, il n’en sera rien.

« J’ai dit “la vie continue” dans un de mes récents posts, mais c’est plus facile à dire qu’à faire ! Sur le moment, c’était ce qui semblait le plus simple à dire mais nous savons tous que je ne serai jamais capable de laisser couler et totalement passer à autre chose tant que je n’aurais pas dit tout ce que j’avais à dire… et on en est encore loin ! », a annoncé la chanteuse sur Instagram.

La revanche

Depuis le début de sa tutelle, en 2008, Britney Spears n’a pas été autorisée à s’exprimer comme elle le souhaitait, ainsi qu’elle l’a déclaré lors de l’audience qui s’est tenue fin juin. Elle avait alors dénoncé la façon dont elle était traitée depuis 13 ans, accusant
son père d’avoir un contrôle abusif sur sa personne, à tel point qu’on lui impose d’être sous contraceptif alors qu’elle souhaite fonder une famille avec son compagnon de longue date.

« On m’a demandé de me taire sur des trucs pendant si longtemps et j’ai le sentiment que je commence à peine à pouvoir m’exprimer », a ajouté la princesse de la pop en légende d’une photo sur laquelle on peut lire « un jour à la fois ».

Hier, le nouvel avocat de la chanteuse, Mathew Rosengart, a annoncé être prêt, avec son cabinet, à lancer une procédure « agressive » pour révoquer Jamie Spears de son rôle de tuteur, « à moins qu’il ne démissionne de lui-même ».

Source: Lire L’Article Complet