Bonnie Tyler célèbre ses 70 ans ce 8 juin… et la chanteuse à la voix estomaquante ne compte pas raccrocher le micro de sitôt! Son mariage avec son premier amour, Pourquoi elle n’a pas eu d’enfants, Son vrai nom, Ses injections de Botox, Son concert pour le Pape François… Découvrez les secrets de l’icône des 80’s.

– Bonnie Tyler naît le 8 juin 1951 au Pays de Galles. Son vrai nom est… Gaynor Hopkins

– Elle grandit élevée par un père mineur de charbon nommé Glyndwr et une mère femme au foyer, dans une maison HLM, avec trois sœurs et deux frères. La famille est protestante et pieuse. 

– C’est d’ailleurs dans une chapelle que Gaynor Hopkins chante pour la première fois en public, alors qu’elle n’est qu’une enfant. Elle interprète la chanson anglicane All Things Bright And Beautiful.

– Ses idoles sont Janis Joplin et Tina Turner. Quant à sa chanson favorite, il s’agit de River Deep, Mountain High, d’Ike et Tina Turner.  

– Après avoir arrêté l’école sans obtenir de diplôme, Gaynor Hopkins travaille un temps dans une épicerie

– Mais la chanson reste sa passion et elle souhaite plus que tout en faire son métier. Alors, elle intègre le groupe Bobbie Wayne & The Dixies, en tant que choriste, puis fonde son propre groupe, Imagination.

– Elle décide alors de changer de nom et opte pour le pseudo Sherene Davis.

– Alors qu’elle se produit dans les bars avec son groupe, la chanteuse est découverte par le dénicheur de talent, Roger Bell. Il lui permet de décrocher un contrat avec le label RCA.

– Le label lui demande alors à nouveau de changer son nom. La chanteuse a décidé. Ce sera… Bonnie Tyler!

– Le 14 juillet 1973, Bonnie Tyler épouse le judoka britannique Robert Sullivan, après avoir été sa compagne pendant 4 ans. Il est son premier amour

– Son single Lost In France fait un petit carton au Royaume-Uni, en 1976. Mais c’est deux ans plus tard que Bonnie Tyler se fait réellement remarquer du public grâce au titre It’s A Heartache

– Puis, Bonnie Tyler est atteinte de nodules sur ses cordes vocales, se fait opérer et doit tenter de ne pas parler pendant six semaines. Un calvaire pour la chanteuse qui n’y parvient pas… et qui hérite donc d’une voix bien plus éraillée qu’avant. Paniquée, elle imagine que sa carrière est finie. Mais c’est tout le contraire… Cette nouvelle voix lui insuffle un nouvel élan plus Rock’n’Roll et lui permet de se démarquer. 

– En 1983, l’artiste entre dans la légende avec le tube Total Eclipse Of The Heart, qui devient l’une des chansons les plus vendues au monde, avec six millions d’exemplaires.

– Elle devient la première artiste Galloise à être numéro 1 aux Etats-Unis.

– Saviez-vous que la célèbre chanson de Tina Turner et Jimmy Barnes, Simply The Best, était à l’origine chantée par Bonnie Tyler? Le morceau est présent sur son album Hide Your Heart en 1988, mais c’est en 1992 que la Lionne enregistre cette reprise et la popularise.

– La coupe mulet légendaire de Bonnie Tyler a fait bien des curieux. “Un critique de musique est venu m’interviewer au Danemark et j’avais la même coupe. Et il m’a tiré les cheveux en me demandant: ‘c’est une perruque?‘”, s’était-elle remémorée dans l’émission C à Vous. Et d’ajouter: “J’ai répondu: ‘Et ça, c’est vrai là ?! J’ai attrapé ses c… puis j’ai serré“.

– La chanteuse n’a pas d’enfants. A 39 ans, elle a fait une fausse couche, mais si elle aurait souhaité être maman, la chanteuse accepte son destin. “Ca va. J’ai une superbe vie. Et j’ai plein de nièces et de neveux que j’adore, trois sœurs et deux frères, nous sommes une grande famille galloise“, avait-elle confié au Parisien.

– Sa mère est morte à 80 ans, des suites de la maladie d’Alzheimer.

– Bonnie Tyler apprend à nager à 69 ans. Une dizaine d’années plus tôt, Bonnie Tyler avait failli se noyer en glissant d’un bateau. C’est son mari qui l’a secourue. Depuis, elle avait développé une peur bleue… de l’eau.

– La chanteuse admet recourir à des injections de Botox deux fois par an.

– En 2019, elle chante pour le pape François au concert de Noël, bien qu’elle ne soit pas catholique, contrairement à son mari Robert Sullivan.

Source: Lire L’Article Complet