L’état de santé de Bernard Tapie ne s’améliorerait pas, comme l’indique son avocat Maître Hervé Temime sur LCI. Lundi 12 octobre, l’homme d’affaire est pourtant attendu au tribunal dans le cadre de l’affaire de l’arbitrage du Crédit lyonnais.

  • Bernard Tapie
  • Sophie Tapie

Les nouvelles ne sont pas bonnes. En plus de se battre contre un double cancer de l’oesophage et de l’estomac, Bernard Tapie va devoir répondre de ses actes devant la justice. Lundi 12 octobre, l’homme d’affaires de 77 ans est attendu au tribunal dans le cadre de l’affaire de l’arbitrage du Crédit lyonnais. Malgré son combat contre la maladie, le comédien ne compte pas fuir ses démêlés judiciaires. “Je l’ai eu hier soir au téléphone. Il sera présent. Dans ce moment particulier, qu’on l’aime ou pas […], il force vraiment le respect. Parce qu’il n’est pas du tout dans un état convenable. Il va mal mais il est d’un courage inouï et il sera présent. Je le souhaite et il le souhaite de tout cœur”, a expliqué son avocat Maître Hervé Temime dans l’émission d’Elizabeth Martichoux sur LCI.

Ce n’est pas la première fois que l’avocat de Bernard Tapie a exprimé son admiration et ses inquiétudes pour son client. Sur le plateau de Bruce Toussaint sur BFM TV, il confiait quelques jours plus tôt : “Son souhait le plus cher, c’est de s’expliquer devant les juges à partir de lundi prochain. Je pense que c’est le dernier combat de sa vie et honnêtement, le voir avec autant de courage et de détermination alors qu’il est très affaibli…”. Avant de poursuivre : “Il veut assister à chaque minute de son procès alors que je suis persuadé que, si un médecin l’examinait, il lui dirait probablement qu’il n’en est pas capable. À ce niveau-là, c’est, je dois dire, assez étonnant” .

Bernard Tapie dans un “état végétatif” ?

S’il sait que sa maladie est incurable, le papa de Sophie Tapie compte bien se battre pour vivre le plus longtemps possible. Ainsi, l’ex-dirigeant de l’OM a accepté de jouer le “cobaye” pour un traitement expérimental qu’il suit en Belgique, car interdit en France. Toutefois, il a déploré auprès de nos confrères du Soir, en août 2020, les effets secondaires de ce protocole de soins fondé sur l’immunothérapie : “Ce traitement peut altérer le cœur et l’assistance respiratoire, donc il peut incontestablement mettre en péril celui qui le subit. Avec ce traitement, je me sens donc actuellement beaucoup plus mal. Les effets secondaires interviennent de manière plus violente que les effets secondaires du cancer gastrique et de l’œsophage”. Estimant être “dans un état végétatif, il expliquait : “Je suis incapable de mener une activité qui soit à la hauteur de ce que je sais faire”.

Source: Lire L’Article Complet