Le couvre-feu touche durement le monde de la culture et les artistes sont nombreux à alerter sur la situation, comme Alexandra Lamy dans Le Midi Libre.

  • Alexandra Lamy

Depuis l’annonce mercredi 14 octobre d’Emmanuel Macron d’instaurer un couvre-feu dans plusieurs métropoles de France entre 21h et 6h du matin, de nombreuses voix se sont levées pour défendre la culture. En effet, théâtres, cinémas et salles de concert sont directement touchés par cette décision. Le 16 octobre, Fabrice Luchini poussait d’ailleurs un gros coup de gueule.C’est un énorme coup de massue, mais un coup de massue ahurissant. Quand je vois tout autour la perfection avec laquelle tous les restaurateurs se soumettent, lavent le stylo pour prendre nos téléphones… Ils sont remarquables et on les anéantit !”, lançait-il dans une vidéo postée sur Instagram. Très remonté contre cette décision, il s’en prenait même aux politiques : On ne comprend pas ce que ce gouvernement fait. La panique de Véran, l’accent qui s’éteint de Castex. C’est terrifiant, c’est morbide, c’est sordide ! On n’a plus envie d’aimer ce gouvernement”.

Le couvre-feu met “le moral à zéro”

Une autre personnalité issue du milieu du spectacle a décidé de s’exprimer sur le sujet du couvre-feu, de manière plus pondérée. Dans une interview accordée au Midi Libre, Alexandra Lamy se lamente elle aussi des conséquences que cette décision va donner. Le couvre-feu c’est un mot qui fait peur, très effrayant, on a tout de suite une image en tête, c’est très bizarre”, a-t-elle déclaré. “Je trouve que c’est dur, c’est triste. ça commençait un peu à repartir dans les cinémas, les théâtres, et là enlever les séances du soir, ça met le moral à zéro”. Pour autant, la comédienne de 49 ans a conscience que la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 est à prendre au sérieux mais elle souligne à quel point les relations sociales sont importantes : “Je pense qu’on ne va pas pouvoir vivre comme ça, parce que l’humain n’est pas comme ça, c’est pas possible. ça fout en l’air plein de choses, c’est super triste”. Un bien triste constat, en attente de jours meilleurs, où tout le monde pourra se retrouver autour de la culture.

A lire aussi : Covid-19 : va-t-on pouvoir fêter Noël cette année s’il y a un couvre-feu ?

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet