Dans une interview accordée à LCI le samedi 15 mai 2021, Albert Dupontel s’exprime sur la réouverture des cinémas. Une levée de restriction qu’il redoute, tandis que plusieurs artistes la réclament depuis des mois, en pleine pandémie de Covid-19.

Restez informée

La réouverture des cinémas ne fait pas l’unanimité. Alors que de nombreux artistes s’insurgent contre la fermeture des lieux culturels depuis de nombreux mois, Albert Dupontel dénote. Dans une interview accordée à LCI le samedi 15 mai 2021, le réalisateur d’Adieu les cons s’exprime sans langue de bois, à quatre jours du retour de son film dans les salles obscures. Le mercredi 19 mai 2021, son long-métrage qui a reçu sept récompenses lors de la 46e cérémonie des César, resort sur grand écran. Une nouvelle qui représente un “soulagement” pour le cinéaste. “Le soulagement de voir qu’il y a un flux de pensée via la culture qui va se remettre en route. Parce qu’on ne peut pas être que des travailleurs-consommateurs. A priori depuis six mois, c’est ce qu’on nous demande de faire. Le paradoxe, c’était les cinémas fermés et les métros bondés”, confie-t-il. Néanmoins, la star du septième art reste sceptique sur cette nouvelle étape du déconfinement, alors que l’épidémie de coronavirus recule.

Adieu les cons avait été déprogrammé après avoir réuni plus de 700 000 spectateurs. “C’était un peu frustrant, mais c’était comme sortir un film en juin 1940. Vous vous dîtes qu’il y a quand même des choses plus graves en train de se passer. On a relativisé très vite cette déception d’autant plus que c’était quelque chose auquel on s’attendait. On voyait bien que l’épidémie augmentait”, reconnaît Albert Dupontel, avant de poursuivre : “Même aujourd’hui je trouvais que la sortie est un peu prématurée. J’aurais préféré attendre encore, mais les gens qui nous gouvernent sont plus dans une crise économique que sanitaire et cette dualité depuis un an n’est pas toujours super à supporter.”

“On va ressortir avec un nombre de gens contaminés plus élevé”

Selon Albert Dupontel, attendre un mois de plus avant de rouvrir les cinémas “aurait été plus cohérent”. En effet, “on va ressortir avec un nombre de gens contaminés plus élevé qu’il y a six mois”, estime-t-il. Et de déplorer : “Ils sont en train de se débattre avec un raisonnement économique et une évidence sanitaire. Je n’aimerais pas être à leur place, ceci dit.” L’acteur de 57 ans, qui n’a pas la langue dans sa poche, conclut ainsi : “Quelque part le Covid est en train de nous dire : ‘Calmez-vous, justement, avec l’économie. La mondialisation est en train de faire fondre la planète, générer des virus et à mon avis ce n’est rien par rapport à ce qui va arriver. Ça donne des canicules l’été.”

Source: Lire L’Article Complet