Jeudi 13 mai 2021, Akhenaton s’exprimait sur les ondes de Franceinfo au sujet de l’annulation du concert-test prévu à Marseille. “Déçu” et “désabusé”, il a critiqué la décision de Roselyne Bachelot.

  • Roselyne Bachelot

Pour la première fois depuis le premier confinement de mars 2020, un gros concert aura lieu en France, et il se tiendra le 29 mai 2021. Un concert-test que beaucoup de Français attendent, non seulement par amour de la musique, mais aussi parce que c’est un groupe emblématique de la scène du rock français qui assurera le spectacle. Indochine sera sur la scène de l’AccorHotels Arena de Paris, devant près de 5.000 personnes, préalablement testées négatives à la Covid-19 72 heures avant le jour J, et parmi elles… le Président Emmanuel Macron sera présent, selon une information du Journal du Dimanche publiée le jeudi 29 avril 2021. Ce concert permettra donc aux autorités de tester la capacité des salles à s’adapter aux nouvelles mesures de sécurité mais surtout de voir si les transmissions du virus peuvent être contrôlées. Un honneur pour Nicola Sirkis, le leader du groupe, qui avait déclaré à l’AFP : “On veut le faire pour aider toute la profession, pour démontrer, comme à Barcelone, Amsterdam, qu’aller dans un concert, ce n’est pas risqué”.

“On ne se doutait absolument pas que le politique allait dire non”

Mais si Indochine et leurs fans sont heureux de bientôt se retrouver, certains artistes se sentent mis de côté. C’est le cas d’Akhenaton. Le rappeur du groupe IAM devait lui aussi assurer un concert-test à Marseille mais l’événement a été annulé. De quoi agacer l’artiste de 52 ans. “On s’aperçoit que dans l’ensemble de cette crise le politique a plus de poids que les scientifiques”, a-t-il déploré jeudi 13 mai sur les ondes de Franceinfo. Une décision difficile à comprendre alors que les concerts-tests prévus à Paris et à Montpellier ne seront pas supprimés : “C’est pas une histoire de faire Paris contre Marseille, on n’est pas du tout dans ça. Au contraire si nos amis de Paris arrivent à le faire, tant mieux pour eux. Mais on a des questionnements. Pourquoi ce n’est pas autorisé ? Pourquoi on attend toujours la dernière minute ? On a des vrais questionnements sur la culture au final”. “Déçu” et “désabusé”, Akhenaton, qui s’était clashé avec Nicolas Sarkozy à la télévision sur un autre sujet, a ajouté : “On ne se doutait absolument pas que le politique allait dire non”. Mercredi 12 mai, Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, avait annoncé : “Le projet de Marseille n’a pas été retenu en raison de risques liés aux protocoles sanitaires proposés”.

Source: Lire L’Article Complet