Adriana Karembeu est de retour sur France 2 dans ‘Les pouvoirs extraordinaires du corps humain’. À 48 ans, elle reste toujours discrète sur sa vie privée et son couple avec Aram Ohanian.

Adriana Karembeu, qui est de retour ce mardi 25 août dans Les pouvoirs extraordinaires du corps humain sur France 2, avec Michel Cymes, est toujours connue sous le nom de son ex-mari Christian Karembeu, même sept ans après leur divorce. Et ce même si elle s’est depuis remariée avec l’homme d’affaires Aram Ohanian. L’ancienne mannequin, qui a construit sa notoriété en France sur le nom Karembeu, n’a pas souhaité en changer. Elle garde, de plus, un profond respect pour son ex-mari. En 2013, quelques semaines après que le divorce a été officiellement prononcé, elle refusait encore de s’afficher avec son nouveau compagnon.

“Nous ne nous exhibons pas”, avait confié Adriana Karembeu à Paris Match à l’époque. “Je veux rester discrète. Par respect pour ma vie d’avant. Par respect pour mon ex-mari.” Dans cette interview, elle notait “l’élégance” de Christian Karembeu qui ne s’était alors, à ce moment-là, pas affiché avec une nouvelle femme à son bras. La situation a aujourd’hui beaucoup changé. L’ancien footballeur s’est aussi remarié. Il a épousé Jacky Chamoun, une skieuse libanaise, en 2017. Ensemble, ils ont eu une petite fille qui s’appelle Gaïa.

View this post on Instagram

Mes deux #amours… Moje dve #lasky …

A post shared by Adriana Ohanian Sklenarikova (@adrianakarembeusklenarikova) on

Mes deux #amours… Moje dve #lasky …

A post shared by Adriana Ohanian Sklenarikova (@adrianakarembeusklenarikova) on

Confinée au Maroc avec sa fille et son mari

Adriana Karembeu a aussi construit sa vie de famille avec Aram Ohanian. Ils partagent leur vie entre Monaco, la France (où travaille Adriana la plupart du temps) et le Maroc, où ils possèdent un complexe hôtelier de luxe à Marrakech. Le site a été fermé pendant le confinement, mais ils ont pu rester sur place avec leur fille. La petite Nina a eu 2 ans le lundi 17 août.

Crédits photos : Philippe Doignon / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet