Ce jeudi 4 février, Pascal Praud était aux commandes d’un nouveau numéro de L’Heure des Pros. En plateau, alors que venait d’être diffusée une séquence de Jean-Marie Le Pen s’exprimant sur la religion, Elisabeth Lévy a perdu ses nerfs face à Jean-Louis Burgat.

A propos de

  1. Elisabeth Lévy

Il n’est pas rare que des clashs surviennent dans L’Heure des Pros. Ce jeudi 4 février, alors qu’il était aux commandes d’un nouveau numéro de son émission quotidienne, Pascal Praud a reçu les journalistes Elisabeth Lévy et Jean-Louis Burgat sur son plateau. Durant la soirée, le présentateur de CNews a souhaité faire visionner à ses chroniqueurs des images de Jean-Marie Le Pen, datant d’octobre 1989, dans lesquelles il s’exprimait sur la religion et notamment l’islam. Une fois cette séquence diffusée, Pascal Praud a demandé à Jean-Louis Burgat ce qu’il pensait des propos de l’ancien président du Front National : “Je n’arrive pas à l’écouter parce que j’ai encore les propos de Jean-Marie Le Pen à l’issue de la guerre d’Algérie, sur la communauté musulmane française, sur le fait qu’il est incapable de voir ce qu’il se passe autour de lui, sur le fait que ce personnage a véhiculé une haine permanente à l’égard d’autres communautés, qui sont pour moi insupportables“, a-t-il déclaré.

Elisabeth Lévy, présente face à lui sur le plateau de L’Heure des Pros, a souhaité rebondir : “Excusez moi, je vais quand même vous embêter un peu mon cher Jean-Louis, parce que c’est cet aveuglement de la gauche, cette espèce d’obsession morale”, a-t-elle commenté, avant de se faire interrompre par Jean-Louis Burgat : “Il y a d’autres personnes que Jean-Marie Le Pen qui ont eu ce même discours”, a-t-il souligné. Et la journaliste de s’agacer : “Ah non ! Vous allez arrêter de me couper à chaque fois ! Bon écoutez, j’en ai marre. J’en ai marre que vous me coupiez la parole à chaque fois que je commence une phrase”, a rétorqué Elisabeth Lévy, qui a perdu ses nerfs face à son interlocuteur.

“Ça devient pénible!”

Puis Jean-Louis Burgat a prononcé la phrase de trop aux yeux de sa consoeur : “Non, non je ne vous coupe pas la parole. Je fais une petite incidente”, s’est-il justifié. Une attitude qui n’a pas vraiment convaincu Elisabeth Lévy, qui s’est une nouvelle fois emportée en plateau : “Mais c’est une blague ! C’est une blague !”, s’est-elle offusquée, et d’ajouter : “C’est incroyable, vous n’arrivez pas à me laisser finir une phrase, ça devient pénible !Constatant son agacement, Jean-Louis Burgat l’a finalement laissée poursuivre, sans l’interrompre : “Allez-y, allez-y.” Après quelques secondes d’accrochage entre les deux journalistes, l’intéressée a donc pu donner, à son tour, son avis sur la question du port du voile.

Crédits photos : Capture d’écran CNEWS

Source: Lire L’Article Complet