Invité sur le plateau de L’Heure des pros, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin venait présenter le projet de loi sur les séparatismes, avant d’être vivement interpellé par un chroniqueur sur la question des vaccins.

A propos de

  1. Gérald Darmanin

Le ton est monté, ce mardi 2 février, sur le plateau de L’Heure des pros. Alors que l’Assemblée nationale examine depuis ce lundi 1er février le projet de loi contre les séparatismes, Gérald Darmanin est venu défendre le texte sur le plateau de CNews. Le ministre de l’Intérieur, de plus en plus isolé au sein du gouvernement, a été apostrophé par un invité concernant la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Très critiquée depuis son lancement, la politique vaccinale a été au cœur d’un vif échange entre le premier flic de France et le maire (LR) d’Orléans, Serge Grouard.

Alors qu’il s’exprimait sur la décision d’Emmanuel Macron de ne pas reconfiner la France, Serge Grouard a remis en cause la stratégie du gouvernement, qui a donné lieu, selon lui, à un “fiasco sur les vaccins”. “Je le vis tous les jours !”, s’est agacé l’édile, régulièrement invité en tant que chroniqueur de l’émission. “Si vous regardez le nombre de morts, nous sommes un pays qui a bien géré la crise, même si vous avez ici ou là des gens qui ne sont pas d’accord et c’est normal”, a répondu l’ancien maire (LR) de Tourcoing, qui précise que la France “a été l’un des seuls pays à ne pas fermer les écoles”. S’en est suivi un échange tendu où les deux élus politiques ont bien eu du mal à s’écouter.

“Bon, c’est fini”

Pour le maire d’Orléans, le gouvernement ne donne pas suffisamment de visibilité sur la vaccination. “Le 1er mars, je ne sais plus si j’ai des vaccins ou pas, parce que c’est moi qui gère le centre de vaccination !”, a réagi Serge Grouard alors que le ministre, interrogé plus tôt sur les éventuelles tensions au sein de l’exécutif, répliquait : “Mais ce n’est pas à vous d’avoir les vaccins, monsieur le maire ! […] C’est un problème mondial, il faut arrêter de faire de la démagogie.” Et d’ajouter : “Ne faisons pas de la politique politicienne, les élections sont finies ! Ce n’est pas la peine d’en rajouter.”

L’échange, si cacophonique, n’a pas plu à l’animateur, qui a eu bien du mal à les faire taire. “C’est terrible, je ne suis plus là, je vais rentrer chez moi”, a tenté d’exprimer Pascal Praud, avant que Gérald Darmanin n’insiste pour poursuivre. Alors que ce dernier déviait la conversation sur les écoles, que le gouvernement a décidé de maintenir ouvertes, Serge Grouard a insisté pour continuer sur les vaccins. Un dialogue de sourds qui a particulièrement agacé le journaliste : “Il vous pose une question, répondez ! Moi, quand je pose une question et qu’on ne me répond pas […]. Bon, moi, c’est fini !” Le débat a alors pu reprendre son cours, plus calmement.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran CNews

Source: Lire L’Article Complet