Le couple Valérie Trierweiler/François Hollande a été brisé suite au “GayetGate” le 9 janvier 2014 : l’infidélité du président de la république a éclaté au grand jour. Son ex-compagne ne pensait pas qu’il vivait une double vie, dans son dos.

Le 9 janvier 2014 marque le début d’une énorme polémique qu’on appelle le “GayetGate”. C’est aussi à ce moment-là que la vie de Valérie Trierweiler a basculé. Elle a appris par l’intermédiaire de la presse people que son compagnon François Hollande menait une double vie. Comme le révélait Closer dans l’un de ses numéros, où se trouvait un long dossier avec des photos prouvant l’infidélité de l’homme politique, il passait depuis des semaines ses nuits aux côtés de Julie Gayet. C’est en scooter qu’il rejoignait son amante dès la nuit tombée.

Valérie Trierweiler a-t-elle déjà eu des soupçons concernant une possible infidélité ? La réponse est non. Elle croyait en son histoire, dur comme fer. J’entendais des rumeurs, évidemment, mais on en entendait sur tout le monde. J’en entends sur moi aussi, tout le temps. Je n’y prêtais pas attention. Lorsque j’ai su, c’est comme si j’étais tombée d’un gratte-ciel”, avait-elle confié en janvier 2014 à Paris Match. Suite à cette annonce choc, la journaliste n’avait plus les idées claires. Après avoir saccagé l’Elysée, elle a été hospitalisée pendant plusieurs jours à la Pitié-Salpêtrière avant de faire ses bagages et quitter le palais présidentiel, définitivement.

Puis, pour tourner la page, elle a décidé de raconter son histoire dans un ouvrage baptisé Merci pour ce moment, dans lequel elle revient sur ces années passées auprès de l’homme politique… sans mâcher ses mots. Si elle a depuis retrouvé l’amour, Valérie Trierweiler ne perd pas une occasion de descendre son ex-compagnon.

Crédits photos : Photonews / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet