Le prince Philip est mort ce vendredi 9 avril à l’âge de 99 ans. L’époux de la reine Elizabeth II laisse derrière lui sa femme ainsi que quatre enfants, dont celui “de la réconciliation”, le prince Andrew.

A propos de


  1. Prince Philip


  2. Elizabeth d’Angleterre


  3. Prince Andrew

La famille royale britannique est en deuil. Le prince Philip est mort ce vendredi 9 avril à l’âge de 99 ans, a annoncé le palais de Buckingham dans un communiqué : “C’est avec une profonde tristesse que Sa Majesté la Reine annonce le décès de son mari bien-aimé. Son altesse royale est décédée paisiblement ce matin au château de Windsor. D’autres annonces seront faites en temps voulu. La famille royale se joint aux personnes du monde entier pour pleurer sa perte.” Époux dévoué de la reine Elizabeth II, le duc d’Edimbourg était aussi le père de leurs quatre enfants : le prince Charles, héritier du trône, la princesse Anne et les princes Andrew et Edward. Le troisième, né le 19 février 1960 à Londres – soit douze ans après le prince Charles – est souvent désigné comme “l’enfant de l’amour”. C’est ce qu’a expliqué la biographe Lady Colin Campbell, dans une interview accordée au Sun en 2019. Selon la spécialiste, son prénom aurait été choisi en hommage au père du prince Philip, le prince André de Grèce.

Invité sur le plateau de BFMTV ce vendredi 9 avril, Jean des Cars, historien spécialiste de la monarchie, est revenu sur cette relation spéciale que le prince Philip et la reine d’Angleterre entretenaient avec le duc d’York, leur chouchou. Un lien spécial qui s’est forgé dès la naissance de leur fils. En effet, depuis quelques années auparavant, les rumeurs d’infidélité de la part du duc d’Edimbourg circulaient. Une crise au sein du couple qui n’a cependant jamais été prouvée, et que la série The Crown évoque dès la saison 2. “Après toutes ces difficultés, il y a eu un enfant, celui de la réconciliation, Andrew, qui est aussi celui pour lequel la reine se bat pour qu’il ait une identité conforme à ce que souhaitait le prince Philip”, a raconté l’auteur d’Elizabeth II : La Reine (éd. Perrin).


“Une affinité particulière avec Andrew”

La naissance du prince Andrew est marquée par une étape cruciale : l’apparition d’un nouveau nom de famille, Mountbatten-Windsor, pour le plus grand plaisir de son père. “Le bébé est absolument adorable, confie Elizabeth II dans une lettre à une amie, il va être terriblement gâté, j’en suis sûre !”, rapporte Marc Roche, dans les colonnes du Parisien. Un avis que partage le spécialiste royal, Richard Fitzwilliam, qui a glissé auprès de CNN que la reine “avait une affinité particulière avec Andrew.” D’ailleurs, le duc d’York et ses parents se témoignent des marques d’affection en public. Ce fut par exemple le cas le 17 novembre 2019 à la messe du château de Windsor, au lendemain de son entretien accordé à la BBC. Le prince Andrew, empêtré dans l’affaire de Jeffrey Epstein, embrasse la main de sa mère avant de déposer un baiser sur chacune de ses joues.

Article écrit avec la collaboration de l’agence 6Medias.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet