Depuis l’élection de Joe Biden, la rumeur court au sujet d’une possible volonté de la part de Melania Trump de divorcer de son mari Donald. Une hypothèse, en réalité, peu envisageable…

Depuis l’annonce de l’élection de Joe Biden en tant que 46e président des États-Unis, tous les regards sont tournés vers Donald Trump et surtout Melania, qui aura laissé sous-entendre, pendant le mandat de son mari, qu’elle n’avait qu’une hâte : celle de quitter la Maison Blanche pour mener à bien d’autres projets. Omarosa Manigault Newman, ex-collaboratrice de Donald Trump faisait savoir en 2018, que l’ancien mannequin pourrait bien, au passage, divorcer très vite de son mari. Dans le livre Unhinged, on peut lire que “Melania compte les minutes qu’il reste à son mari avant de quitter la Maison Blanche, pour pouvoir enfin divorcer”.

Melanie Trump, que l’on sait avoir renégocié son accord prénuptial avec Donald Trump à la suite de son élection en 2017, aurait comme priorité de protéger leur fils Barron, 14 ans, que les internautes n’épargnent pas. Dans le livre The Art of Her Deal: The Untold Story of Melania Trump écrit par Mary Jordan, on peut lire – comme le rapporte le site Nicki Swiftque Melania Trump a décidé de renégocier les papiers signés lors de son mariage avec Donald Trump pour obtenir “la preuve par écrit de certaines spécificités concernant l’héritage” de leur fils, Barron Trump.

Elle ne veut prendre aucun risque pour son fils

Elle voulait qu’il soit “traité comme les trois enfants plus âgés de Trump”. L’avocate spécialisée dans les divorces Christina Previte a confirmé au site Nicki Swift qu’il semblerait que Melania soit “très préoccupée par le fait que Barron soit évincé de la famille, ce qui semble compréhensible étant donné la relation tendue qu’elle aurait avec [la fille de Donald] Ivanka“. Melania Trump aurait raison de s’inquiéter, vu comment Eric, Ivanka et Donald Jr. traiteraient déjà la jeune Tiffany Trump. “Je soupçonne que Melania craigne que Barron soit exclu des affaires familiales comme Tiffany l’a été”, ajoute l’avocate. De plus, en cas de divorce, Melania Trump n’aurait plus aucun droit de regard sur les finances de son potentiel ex-mari et de l’argent qu’il octroie à leur fils.

Crédits photos : WALTER / BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet