Mardi 20 avril, sur le plateau de Quotidien pour faire la promotion de ses caméras cachées à Dubaï, Marie s’infiltre a révélé qu’elle n’avait pas (encore) reçu de plainte de Maëva Ghennam. La candidate de télé-réalité avait pourtant assuré qu’elle attaquerait la YouTubeuse pour atteinte au droit à l’image.

Maeva Ghennam

Marie S’Infiltre

Après avoir infiltré le podium d’un défilé Chanel, après avoir pénétré les rangs des manifestants de la “Manif pour tous”, elle s’est introduite dans le cercle des influenceurs à Dubaï. Dans une série de vidéos prise en caméra cachée, intitulée Dubaï : Vice City, Marie s’infiltre a filmé (entre autres) des candidats de télé-réalité installés aux Emirats Arabes Unis. Elle a notamment retrouvé Jazz, Hillary, Fidji Ruiz, Sarah Lopez, Martika Caringella dans un restaurant, leur posant des questions sur leur quotidien loin de la France. Moi, je gagne 300 000 euros par mois, lui a notamment révélé Jazz, avant de répondre à une question sur ses impôts qu’elle ne paye plus en France : “Des scrupules de ne pas payer des impôts pour des gens qui finalement sont ces mêmes gens qui viennent nous braquer et nous chier dessus ? Non pas du tout !” Piégée par la YouTubeuse, elle a assuré qu’elle avait reconnu Marie s’infiltre et qu’elle avait voulu la piéger en racontant n’importe quoi.

Maëva Ghennam, elle, s’est totalement fait avoir par Marie s’infiltre qui l’a croisée dans un restaurant et l’a complimentée sur sa plastique (ou plutôt son plastique). Elle lui a notamment demandé combien lui avait coûté ses fesses. “3 fois 6 000 euros”, entend-on la candidate répondre dans la vidéo. Vidéo que Maëva Ghennam a découvert avec horreur. “Une folle est venue me voir. Je pensais que c’était une fan et comme je suis sympa avec mes fans, elle s’est assise avec moi. Et en fait, elle m’a fait une caméra cachée, sauf que c’est interdit de filmer des personnes à leur insu, que ce soit ici, à Dubaï, ou en France, a-t-elle déploré sur les réseaux sociaux, ajoutant à juste titre : “Elle a voulu faire du buzz sur mon c*l !”. Maëva Ghennam aurait donc pris une décision radicale : “C’est très grave ce qu’elle a fait. Je lui ai envoyé un message, je l’attaque ici, en France, et à Dubaï, car c’est interdit de publier la vidéo sans autorisation. C’est très grave de faire des trucs comme ça.” Mais a-t-elle vraiment porté plainte ?

“C’est ce qui a été dit, maintenant j’attends encore”

Marie s’infiltre, invitée sur le plateau de Quotidien, mardi 20 avril, a raconté comment elle avait pu filmer les candidats de télé-réalité. “Je suis un peu allée les chercher. Comme elles mettent leurs vies régulièrement sur les réseaux, on peut facilement savoir où elles se trouvent. D’ailleurs, ce sont des personnes particulièrement abordables et sympathiques, a-t-elle expliqué à Yann Barthès, ajoutant cependant : “J’ai pas eu trop de nouvelles… Je cherche pas tant à en avoir, si ça peut rester entre nous cette affaire…” Interrogée sur l’attaque de Maëva Ghennam, elle a assuré qu’elle n’avait pas (encore) reçu de plainte : “C’est ce qui a été dit, maintenant j’attends encore, a-t-elle révélé, continuant : J’ai pas reçu encore la plainte.” Mais en filmant en caméra cachée, Marie s’infiltre s’attendait à des répercussions : “Je risque des plaintes pour le droit à l’image… Des choses que je sais, je prends le risque de faire ça.”

Source: Lire L’Article Complet