Alors que Marie Garet a révélé avoir été hospitalisée – sans en dévoiler la raison -, le blogueur Aqababe a révélé qu’elle avait été frappée par son compagnon. Des faits que cette dernière nie formellement. Mais le spécialiste de la téléréalité aurait des preuves…

La vie sentimentale de Marie Garet a été un véritable parcours du combattant. La première fois que les téléspectateurs l’ont aperçue au bras d’un homme, c’était en 2011. A l’époque l’infirmière participait à la cinquième saison de Secret Story avec son compagnon Geoffrey. Une idylle qui avait volé en éclats quelques mois plus tard, dans la quatrième saison des Anges de la télé-réalité. Depuis, la jeune femme aurait vécu une relation toxique avec un homme, dont elle décrit les dérives dans son livre Mes larmes etc… : Dans les griffes d’un manipulateur. “Il a été violent physiquement mais lorsqu’il s’est rendu compte que la violence physique était prise en compte par les autorités contrairement à la violence psychologique, il a arrêté, avait-elle également révélé dans le Mag d’NRJ 12. Longtemps restée célibataire, Marie Garet aurait depuis retrouvé l’amour avec un certain Dorian. Un homme qu’elle n’a cessé de mettre en avant sur ses réseaux sociaux. Mais à en croire le blogueur Aqababe, la starlette de la téléréalité aurait là encore affaire à un individu dangereux.

Aqababe menace de dévoiler des preuves

Ce lundi 7 septembre, c’est à la surprise générale que Marie Garet a été annoncée morte sur sa page Instagram officielle. Une information rapidement démentie par l’intéressée, qui a toutefois révélé être actuellement hospitalisée. Elle a en revanche refusé d’en dévoiler la raison. Mais c’était sans compter sur Aqababe, qui affirme qu’elle aurait été frappée par son compagnon. “Hier, ils sont partis à la dune à Montpellier. Fin de soirée, il l’a massacrée, laissée pour morte inconsciente. C’est des meufs qui ont vu Marie et ont appelé les secours.“, a-t-il écrit dans sa story. De son côté la mère de la belle blonde a démenti ces informations en assurant que sa fille s’était simplement fait voler ses téléphones. De quoi mettre en rogne le blogueur, qui menace de passer à l’étape supérieure si la vérité n’éclate pas. “Si on me force trop, je sortirai des preuves. Je ne suis pas fou. Et j’attends“, a-t-il en effet répondu à un internaute qui lui demandait si la jeune femme avait véritablement été piratée. Affaire à suivre…


Source: Lire L’Article Complet