Depuis 2013, Maria Borrallo travaille au service de Kate Middleton et du prince William. Elle consacre sa vie à garder et élever les trois enfants du couple.

A propos de

  1. Kate Middleton

  2. William d’Angleterre

  3. George d’Angleterre

Depuis juillet 2013, Kate Middleton et le prince William ont la lourde tâche d’élever le futur héritier au trône du Royaume-Uni. Un travail qu’ils ne s’effectuent pas seuls. En effet, dans cette mission loin d’être anodine, ils sont aidés d’une petite main indispensable : Maria Borrallo, surnommée “super nanny” par les Britanniques. Une figure de l’ombre, à la discrétion extrême qui, pourtant, agit dans la lumière depuis près de huit ans. Entrée au service du duc et de la duchesse de Cambridge en 2013, quelques mois après la naissance du prince George, la gouvernante d’origine espagnole n’a jamais quitté le couple, et s’occupe désormais en plus de la princesse Charlotte, née en 2015, et le prince Louis, né en 2018.

Pour permettre de mener à bien sa tâche, Maria Borrallo a mis sa vie personnelle de côté. Formée au prestigieux Norland College de Bath, une école britannique qui façonne les nounous les plus convoitées du monde, elle n’est pas mariée, n’a pas de compagnon ou compagne officielle, ni d’enfant. Sa vie entière est dévouée à l’éducation des enfants de Kate Middleton et du prince William. Une abnégation qui plaît aux jeunes parents. Maria Borrallo est nourrie et blanchie par le palais de Kensington, disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Compétences hors du commun

Mais là n’est pas la seule qualité de la gouvernante espagnole. Cette dernière possède des compétences hors du commun. Elle a ainsi pris des cours de légitime défense et maîtrise des techniques d’évasion au volant au cas où elle serait pistée par des paparazzi ou en cas de potentiels kidnappings. En plus de connaître les méthodes d’éducation les plus pointues, Maria Borrallo serait également une pro du taekwondo. Autant de qualités qui n’ont pas manqué de charmer Kate Middleton et le prince William.

Crédits photos : EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet